University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The State of Wisconsin Collection

Page View

Ducat, Jean / Brabançons au Nouveau Monde : contribution à l'étude de l'émigration de Belgique méridionale vers les Amériques au 19e siècle
(2000)

Quatrième partie,   pp. 67-76 PDF (3.4 MB)


Page 73

 l'âge de 20 ans, apprenant que son mé rétaittrès
recherdié àGreenBay, il
 s'embarqua à Anvers le 25/04/1873 sur le navire Victoria en compagnie
du
 couple Jean-Baptiste ROSE - Mêle VANDENFLAS de Néthen.
Selon
les
 dires d'une parente, Betty ROSE-MAYER recueillis par Paul HENDRICKX,
 J.-B. ROSE qui était aussi maçon constitua avec Victor
LAMBEAU
ime
 entreprise de construction à Green Bay. Vers 1875, Victor épousa
M.
 Adoîphine CHARLIER née à Liernu le 21/06/1858.
Avec
une telle
 ascendance, Louis mérita bien son surnom de « The Bellicose
Belgian ».
    Nous l'avons dit déjà, une seule maladie changea
la destinée
de Louis.
 Une fois guéri, il fut engagé dans une enireprise
de Green
Bay qui produisait
 des matériaux d'emballage appelée «The Indian
Packing
Company ». fi
 suggéra à son patron d'allouer une subvention de 500
dollars
pour l'achat des
 uniformes des joueurs des «Hilîsides ». La
«Acme
Packing company»
 succéda à la première et décida
de créer
son équipe de football qu'elle appela
 «The Green Bay Packers » et de la confier à
Louis LAMBEAU.
il engagea
 tous les joueurs des Hillsides ainsi que des étudiants du collège.
    A partir de 1919, il devint frtotum du club et obtint une première
 «franchise » (afliliation) à la «The
  American
Professionnal Football
Association ». L'année suivante, celle-ci s'étant
aperçue
de la provenance des
joueurs, la franchise fut retirée. Afin de la récupérer,
L. LAMBEAU paya de
sa poche la franchise (50 dollars) mais il dut aussi récolter
2500
dollars qui
constituèrent un premier fonds de garanties.
    Sur le terrain, Louis fut à la fois le directeur, l'entraîneur
et le capitaine
de l'équipe. il inventait des tactiques audacieuses, les étudiait
et ensuite les
expérimentait. L'auteur de l'article dont nous n'avons pas le
nom,
dit que le
capitaine et les joueurs étaient « explosifs ».
Quand
il cessa de jouer, sa
présence galvanisait ses troupes et il les menait au combat de
son
bras aérien
(dans le texte). De 1919 à 1950, il fut l'entraîneur
principal
et forma des
vedettes comme A. HERBER, C. ISBELL et D. HUTSON. Au palmarès
national, Green Bay occupait souvent la première place parfois
la
deuxième
ou la troisième place. Fait unique, l'équipe remporta
le championnat
trois
années de suite en 1929, 1930,1931.
    En 1950 et 1951, il fut l'entraîneur des Chicago Cardenals;
en
1952 et
1953, il dirigea l'équipe des Washington Redskins. Ces années-là,
il ne
remporta que des 3e, 4e ou Se place.
    De l'avis des « Packers », le vieux LAMBEAU avait
laissé
son coeur à
Green Bay... pouvait-il en être autrement? L'auteur inconnu termine
son
hommage sur une note bien nostalgique: il avait propulsé une petite
cité du
Midwest au rang de The Big City du monde professionnel du sport
américain. Le grandissime stade actuel de Green Bay porte son
nom
et c 'est
justice qu 'il perpétue ainsi son souvenir.
    Louis LAMBEAU descendant de Wallons est mort à Green Bay le
01/06/1965.
                         73


Go up to Top of Page