University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The State of Wisconsin Collection

Page View

Ducat, Jean / Brabançons au Nouveau Monde : contribution à l'étude de l'émigration de Belgique méridionale vers les Amériques au 19e siècle
(2000)

Troisieme partie,   pp. 55-66 PDF (3.4 MB)


Page 56

 gouverneur du Wisconsin était l'un des gouverneurs les plus bellicistes,
il
 réprima les émeutes immédiatement. La répression
fut très sévère à Belgium;
 tandis qu'Octavien BRICE, un jeune autodidacte belge, apprécié
des autorités
 locales prit la défense de ses compatriotes, il fit valoir le
nombre
important
 des volontaires d'origine beige et leur prestation glorieuse dans les combats
 de 1861 et 1862.
     En outre, il prouva que de nombreux conscrits n'avaient pas encore reçu
 leur naturalisation et jouissaient de l'exemption dite d' « aliénage
», statut
 d'étranger.
     Malgré une réduction de l'impôt du sang,
nonante-six
Wallons furent
 incorporés en novembre 1862, dans le       34e Régiment
d'infanterie
du
 Wisconsin, pour une durée de neuf mois.
     Il est établi que, durant cette période, le dit
régiment
ne parvint jamais à
 être opérationnel et que vingt-trois Wallons le désertèrent.
     John MERTENS, historiographe local qui a étudié
ce phénomène,
dit
 que les déserteurs étaient originaires du Nord de
la colonie
où une tragédie
 s'était déroulée au début de
cette incorporation
déjà mouvementée. Tous
 avaient été profondément blessés
dans leur esprit
par le meurtre d'un des
 leurs, froidement perpétré par un partisan de la guerre
qui,
de plus, était
 étranger à la colonie belge.
     Le cas était particulièrement douloureux; en effet,
la
victime, Nicolas
NEUVILLE, avait quitté Liemu en 1856 avec sa mère veuve,
une
soeur et
quatre frères. Ensemble, ils avaient commencé à
défricher
un lot dans la forêt
de Gardner. En 1857, Nicolas avait fondé un foyer avec Caroline
LAISSE
et
était père de trois enfants.
     En novembre 1862, il avait été mobilisé
avec deux
frères, Ilenri et
Jacques, mais fort de son bon droit de soutien de veuve, d'orphelins et de
sa
famille, il refusa Un chasseur de prime à la  recherche des réfractaires,
se
présenta chez lui armé d'un fusil, ce que voyant, Nicolas
tenta
de se saisir de
son propre fusil mais fut lâchement assassiné devant
sa famille.
Confondant
victime et coupable, le tribunal prononça l'acquittement du meurtrier;
oe
jugement inique accrut davantage la colère des jeunes conscrits.
2. Le~ voIofltQires waIto-wiscOfl5InIte5
   Persuadé que la guerre serait de courte durée, Lincoin
fit
d'abord appel à
des volontaires et cet appel fi.it répercuté dans la
colonie
de Green Bay.
   N'oublions pas qu'au début du conflit,le Midwest était
composé
d'immigrants de fraîche date qui n'avaient aucune connaissance
de l'anglais.
L'autorité militaire  promit de constituer   des régiments
 d'après les
nationalités d'origine.
   Toutes les forces morales des communautés furent sollicitées
et c'est
ainsi qu'un prêtre belge, Florimond BONL)UEL, originaire de Comines,
                                 56


Go up to Top of Page