University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The State of Wisconsin Collection

Page View

Ducat, Jean / Brabançons au Nouveau Monde : contribution à l'étude de l'émigration de Belgique méridionale vers les Amériques au 19e siècle
(2000)

Première partie,   pp. 5-16 PDF (3.7 MB)


Page 14

        31.07   Louisiana       L    Collingwood         53
        07 08     Louisiana        L    Collingwood          60
        14.08     Louisiana        L    Collingwood         200
        07.09     Louisiana        L    Collingwood          B
 .................c..............<....................*0.........
     1857
        21.05     Artîc            L    Chicago              70
        25.06     Artîc            L    Cbicago             150
    vers juillet  (Eliza Mary)     L    via Québec           41
     1858
        28.01                      T    Chicago              B
 ................................~...............................
        08.04                      T    ~viaNewYork         500
 Légende:  L par la voie du lac
           T: par la voie de terre
           B : beaucoup
9. Un journali5te américain admirateur de~ caIan~
    belge5
    Les Américains qui décrivent l'histoire de la conquête
de l'Ouest
insistent sur le rôle que jouèrent les journalistes
dans cette
entreprise
extraordinaire. Tout en cherchant à s'assurer un juste salaire,
ils
firent preuve
d'un grand patriotisme. Ils faisaient campagne pour que les colonies en
formation s'ouvrent au progrès et au commerce. L'auteur des articles
publiés
dans le journal de Kewaunee était l'un des journalistes enthousiastes
et
visionnaires et il contribua à rendre plus agréable
l'accueil
des Wallons.
Chargé par son directeur de la rubrique consacrée aux
émigrés
arrivés par le
dernier vapeur, il finit par s'intéresser aux Belges car ceux-ci
se
dirigeaient
vers son comté: celui de Kewaunee.
    Ainsi grâce à cet intellectuel régional,
nous connaissons
un peu mieux la
route utilisée par les différents groupes qui nous
occupent.
Il veut leur éviter
les effets néfastes du dépaysement, il les interroge
au débarcadère
même, les
oriente vers le meilleur centre d'accueil, cherche à connaître
le minuscule
pays européen qu'est la Belgique et dont il entend parler pour
la
première
fois. Il les interroge sur l'arrivée éventuelle d'autres
Belges,
 sur le
développement du port d'Anvers. Il sait qu'une compagnie maritime
belge
termine la construction de cinq navires de 2 500 tonneaux chacun qui
relieront Anvers à New York. A ce moment,  il a déjà
eu l'occasion
d'apprécier la farce de caractère des premiers venus
se taillant
une clairière
baptisée « Aux premiers Belges ».
                             14


Go up to Top of Page