University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The State of Wisconsin Collection

Page View

Ducat, Jean / Brabançons au Nouveau Monde : contribution à l'étude de l'émigration de Belgique méridionale vers les Amériques au 19e siècle
(2000)

Première partie,   pp. 5-16 PDF (3.7 MB)


Page 5

     P~EMIE~E PARTIE
            Pourquoi t'~ncêtre e~1--iI porti ?
     Invariablement, au cours des conversations avec les enfants des pionniers
 traitant de leur odyssée, une question est posée:
«Mais
pourquoi donc ont-
 ils quitté la terre natale ? »
     Il importe donc de s'interroger sur les raisons qui ont poussé
au XIXe
 siècle, en particulier, un nombre important de familles à
vendre leurs biens et
 à quitter leur communauté villageoise pour s'engager
dans
la voie incertaine
 de l'émigration extérieure.
     Il ne s'agit pas dans ce chapitre d'établir un relevé
systématique de
 toutes les causes particulières qui ont pu développer
ce phénomène,
mais bien
 de dresser un tableau d'ensemble dans lequel l'émigration s'inscrivit
comme
 l'ultime recours pour des centaines de familles originaires de la province
de
 Brabant.
ChoÀtre I.
           Région  notole devenue  répul5ive
              « Pu~h foctor5
   Un journaliste contemporain des migrations européennes de la
moitié
du
XIXe siècle résume le phénomène
dans les termes
suivants: « Ce phénomène
est si généralisé que la sottise humaine
ne suffit pas
à i 'expliquer. La nature
nous attache par des liens éternels au pays qui nous a vus naître,
dans
lequel nous avons connu les années les plus heureuses de notre
vie
et où tant
de nos parents et de nos amis reposent. Seule une force très puissante
est
capable de briser de tels liens. il faut être bien malheureux pour
être prêt à
abandonner un présent stable pour un avenir précaire,
sa patrie
pour un
pays étranger, le connu pour 1 'inconnu ».
   « Il faut être bien malheureux ...   »
   Quels étaient ces maux dont souffraient les candidats à
l'émigration? Le
dénuement répété et la gêne
lancinante
des classes modestes de la Belgique
du XIXe siècle sont à ranger en tête des
causes des départs.
   C'est un état que l'on fuit et que l'on souhaite remplacer
par
une
situation meilleure dans le pays d'arrivée.
                          5


Go up to Top of Page