University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The State of Wisconsin Collection

Page View

Ducat, Jean / Brabançons au Nouveau Monde : contribution à l'étude de l'émigration de Belgique méridionale vers les Amériques au 19e siècle
(2000)

Quatrième partie,   pp. 67-76 PDF (3.4 MB)


Page 67

       ~UAT~lÉME PARTIE
                        Une culture beige
 Chapitre I. Renouer              de5   Iien5,  en   créer   de
                      nouveaux
    Au cours des décennies de séparation, les liens
de fraternité
entre le
«vieux pays» et le « nouveau pays»
s'étaient
distendus. Cependant, même
isolés dans une petite région du «Grand Pays
»,
 des descendants des
pionniers y gardaient une foite originalité ethnique au point
qu'ils
se
rappelaient parfois aux bons souvenirs de quelques parents belges.
    L'immédiate aprês-guene (1940 - 1945 ) vit des GI's
d'origine
belge se
présenter dans des villages du Brabant à la recherche
de la
maison natale de
l'ancêtre.
    Henri BOIDRON raconte: «En        1945, deux soldats cantonnés
à
Gembloux, guidés à distance par Madame DRIVERS,   
 leur grand-mère,
découvrirent, à Grez-Doiceau, la maison natale de celle-ci
... Le curé de la
paroisse leur montra, dans les registres paroissiaux, l'acte de baptême
de leur
aïeule ».
    Trois ans plus tard, l'abbé CREMERS, curé de Grez-Doiceau,
qui
collectait des dons pour la restauration des cloches, s'adressa à
William LA
LUZERNE, consul de Belgique à (ireen Bay, le sollicitant d'organiser
une
collecte chez les paroissiens de la colonie wallonne, à cette
intention.
    On possède la copie de la réponse du consul, datée
du 24 novembre
1948, dans laquelle il dit que la collecte fut organisée et rapporta
cent
dollars  «40 dollars viennent de la paroisse St-Joseph à
Champion
et de la
Chapelle fondée par Adêle BRISE. Enfin. 60 dollars viennent
de la paroisse
de Delwiche (Namur) ». A la réponse était
annexée
la liste des donateurs de
Delwiche. Il y avait aussi un mot du curé qui s'excusait des modestes
résultats car, dit-il «Nos gens sont sollicités
quasi
tous les dimanches en
Iliveur de l'une ou l'autre requête ... neanmoms, tous saluent
leurs
cousins de
Grez-Doiceau ».
    L'adresse portée sur la feuille utilisée par le
curé
était: «St. Mary's
Church of Fairland, Wisconsin. Le mot «Fairland» était
supprimé et
remplacé par le nom de « Delwiche ».
                                  67


Go up to Top of Page