University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The State of Wisconsin Collection

Page View

Ducat, Jean / Brabançons au Nouveau Monde : contribution à l'étude de l'émigration de Belgique méridionale vers les Amériques au 19e siècle
(2000)

Troisieme partie,   pp. 55-66 PDF (3.4 MB)


Page 55

     T~OI~IEME PARTIE
        QueIquoe~ événements dans I'hi~toire
        de~ ccIon~
 Chapitre I.     Lo guerre Civile 1c5~1 - 1~~5
1.   Fils des ~tots Unis et mobiIiso~les
     Nos Belges étaient dans leur nouvelle patrie depuis cinq
ou six
ans
lorsqu'une guerre fratricide y éclata, c'était sous
la présidence
de Lincoln, elle
s'appela la «Guerre Civile 1861 - 1865 ». Durant le conflit,
chaque clan,
tant celui du Nord que celui du Sud était divisé intérieurement
entre les
pacifistes et les partisans de la guerre.
     Les Wallons, qui n'avaient pas accès aux journaux écrits
en anglais, ne
comprenaient pas vraiment l'enjeu du conflit. tandis que leurs compatriotes
de Belgium, les Arlonais de 1' Ozaukee county étaient lecteurs
de
journaux
écrits en allemand qui, presque tous, étaient résolument
hostiles à la violence
armée.
     Pour un jeune colon épris de liberté et de tolérance,
accepter de partir en
guerre contre des frères, c'était renoncer à
ses principes,
abandonner sa famille
isolée dans la forêt et arrêter un défrichement
prometteur.
     Et pourtant, devenu citoyen américain. afin d'être
reconnu
propriétaire de
son lotissement, il devait aussi assumer tous ses nouveaux devoirs, y
compris celui du service militaire décrété
par le gouvernement.
     Les modalités de la conscriptions furent celles édictées
par les lois de la
République et de l'Empire  français. Celles-ci prévoyaient
l'achat de
l'exemption du tirage au sort et le paiement d'un remplaçant si
le
sort avait
été déflivorable. Au moment de la première
mobilisation
de conscrits, il ne
s'est trouvé dans la colonie belge que trois ou quatre familles
capables
de
payer la somme requise pour éviter l'incorporation à
un fils.
     Comme les colonies belges de Green Bay et de Belgium étaient
riches
en enfants, les recruteurs militaires y placèrent le quota des
incorporés
très
haut; ce qui eut pour résultat d'y provoquer une véritable
rébellion. Le
                              55


Go up to Top of Page