University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The State of Wisconsin Collection

Page View

Ducat, Jean / Brabançons au Nouveau Monde : contribution à l'étude de l'émigration de Belgique méridionale vers les Amériques au 19e siècle
(2000)

Deuxième partie,   pp. 17-54 PDF (12.6 MB)


Page 17

   ~ELJXIEh1E 2A~TIE
        Portenoi re~
                   dons   o  créotîon
               d'une gronde notion
 L'avant garde connue
     Parmi les vagues migratoires qui touchèrent les provinces
beiges
 francophones, les Brabançons s'inscrivirent en deuxième
position,
après les
 Belgo-Luxembourgeois.
     En raison de leur voisinage avec l'Alsace et la Lorraine, ceux-ci en
effet
 furent emportés avec la vague des émigrants germanophones
s'écoulant vers
Le Havre par les provinces susdites depuis au moins 1816.
     Cependant, en Amérique, les Lorrains beiges se mêlèrent
très peu à leurs
anciens compagnons de route. Il créèrent par exemple
la colonie
de Sheldon
NY, d'autres en Ohio et celle de Belgium au Wisconsin; tandis que les
Gauinais fondèrent des communes en Indiana. Ces sujets furent
développés
dans nos deux livres: « Arlonais fondateurs de Belgium- Wisconsin
-
1845 »
et « De Semois en Indiana - 1842 ».
Chapitre I.        ~rabançon5 en ~éorgie en 1~4~
     Quelques années avant l'aventure grézienne au
Wisconsin,
d'autres
habitants du Canton de Wavre émigrèrent vers la Haute-Géorgie
en 1849. Un
groupe d'une trentaine de personnes, guidé par Camille LE HARDY
de
BEAULIEU, quitta Couture-Saint-Germain avec l'intention de créer
une
immense plantation aux confins de la Géorgie et duTennessee. Le
guide
connaissait l'Amérique du Nord pour y avoir séjourné
en 1838 et 1839. Il
était l'auteur  d'une brochure  « Navigation transatlantique.
 Projet
d'établissement d'une ligne de paquebots à vapeur entre
Anvers
et New
York >.
     Son père, le vicomte Louis LE HARDY de BEAULIEU, général
pensionné qui avait acquis en 1837 le château d'Aywiers
à
Couture-Saint-
Germain, fit également partie de l'expédition.
     Le projet prévoyait l'assistance d'une équipe
de fermiers
beiges dont le
recrutement se fit par la voie de la presse. Les traces de cette publicité
se
                                17


Go up to Top of Page