University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The State of Wisconsin Collection

Page View

Defnet, Mary A.; Ducat, Jean; Eggerickx, Thierry; Poulain, Michel / From Grez-Doiceau to Wisconsin : contribution à l'étude de l'émigration wallonne vers les États-Unis d'Amérique au XIXème siècle
(1986)

Introduction (French),   pp. [27]-47 PDF (7.8 MB)


Page [27]

          DE GREZ-DOICEAU AU WTSCONSIN
INTRODUCTION
      En abordant l'étude du mouvement migratoire des populations
brabançonnes
vers les Etats-Unis au milieu du 19ème siècle, il importe
avant
tout de s'interroger
sur les raisons qui ont poussé, à un moment bien précis,
un certain nombre de
familles à quitter leur communauté villageoise et à
vendre leurs avoirs pour
s'engager dans la voie, ô combien aventureuse et périlleuse,
de l'émigration Outre-
Atlantique. Il ne s'agira pas d'établir un relevé systématique
de toutes les causes
particulières qui ont pu développer ce phénomène,
mais bien de dresser une sorte de
tableau d'ensemble dans lequel l'émigration s'inscrit comme l'ultime
recours pour des
centaines de familles. La description de l'évolution démographique
et du contexte
socio-économique de la Belgique et plus particulièrement
du
Brabant Wallon, tel sera
notre premier objectif. Mais tout d'abord quelques mots pour préciser
la chronologie
historique et le cadre spatial qui nous concernent.
      Après un XVIIIème siècle marqué
par la
présence autrichienne, la Révolution
Française amène l'annexion des provinces beiges par
la France
avant qu'elles ne
passent en 1815 sous la domination des Pays-Bas. En 1830, la Révolution
Belge
apportera l'indépendance aux neuf provinces belges autour de Bruxelles,
la capitale du
nouvel Etat. Le Brabant Wallon, qui sera le principal berceau de cette émigration
belge vers les Etats-Unis, s'étend au sud de la capitale, de Nivelles
à Jodoigne et de
Wavre à Gembloux. La Hesbaye Namuroise, quant à elle,
couvre
toute la frange
méridionale du Brabant Wallon, allant de Fleurus à
Hannut et
de Gembloux à
Namur. Tous deux forment une région de près de 25 miles
de
diamètre, région qui
constitue actuellement le meilleur terroir agricole de Belgique. Le maïs,
la betterave
et le froment s'y cultivent à perte de vue dans un paysage légèrement
vallonné,
parsemé de quelques parcelles boisées et émaillé
par un réseau de villages et de
hameaux... de ces villages brabançons serrés autour
de leur
église avec çà et là une
ferme en carré.., de ces hameaux pittoresques faits de vieilles
et
simples demeures
sur les façades desquelles serpentent la glycine et la vigne vierge.
C'est de ce terroir
composé de terres de labour ~u limon généreux,
de quelques
pâturages dans les


Go up to Top of Page