University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The Literature Collection

Page View

Hansi, 1873-1951 / Mon village, ceux qui n'oublient pas / images et commentaires par l'Oncle Hansi
(1913)

Veille de fête,   pp. 20-21


Page 20


     En, automne, aprËs; le dÈpart des cigognes, on cÈlËbre
la fÍte patronale -le Messti. -DËs la veille la maison s'emplit
d'une bonne odeur de p'tisserie. DÈfense d'ennuyer la maman, occupÈe
ý confectionner mystÈrieusement d'immenses
                               'tartes aux prunes et aux pommes et un Kougelhopf
monu-
                               mental.
.<    g                              AprËs si les enfants sont sages,
on leur permettra
                              _d'entrer ý la cuisine et de se fabriquer,
avec les restes de l
                              la p'te, de minuscules bgn etzlles. Le soir,
arrive le moment
                              solennel, quand on va porter chez le boulanger,
pour les
                          <|   cuire au four, les grandes tartes os les
fruits saignent en
                               rangs serrÈs sous des losanges de p'te
dorÈe. Les grands
                               portent fiËrement le PrÈcieux
plateau; les petits forment la
                               garde d'honneur, contre les poules et les
oies. Dans la
                               grand'rue, la bande joyeuse dÈfile
deva    ac       le
                               septiËme fils du gendarme qui mord dans
son.pain noi
                               et Karlchen Ècume de 'colËre.
Comment! lui, le fils du,
                               vainqueur, en est rÈduit ý cette
maigre pitance, et ces
                               ' Wackes ª" Comme son pËre
les appelle, lui promËnent
                               sous le nez des monceaux de~ g'teaux si costeux
que le lIvre
                               de cuisine de l'Allemagne du, Nord- le seul
dont use
                               Madame sa mËre -- ne les cite mÍme
p as. Ah!1 que son pËre a
                               ,raison. de dire: <'Ces Alsaciens
sont encore trop heureux!ª
                               Et KarÓlchen' roule dans sa tÍte
de terribles projets 'de yen-
                               geance, pour Plus tard' -  quand il sera commissaire
de
                               police...
- 20 -


Go up to Top of Page