University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The Literature Collection

Page View

Hansi, 1873-1951 / Mon village, ceux qui n'oublient pas / images et commentaires par l'Oncle Hansi
(1913)

L'arrivée de la cigogne,   pp. 4-5


Page 4


                                  A grande joie ,des efnsdei mon~ village,
c'est l'rrvÈe des cigoesTot
                              L   d'aIbord, "ý la fin &'
l'hiver, 'cest une vieille  rnd'mËecggeu     riel'
                              prmiËrie. Tout comme les, aÈroplfanes
qu  inetd      rncË,elle plane ontep
          ~~~                   au-~~~~~,'~dessus, du ,village ;elle sej
pose 'quelques instants surAJe ~nid ~de la ~mai~sond'co
                              pui eldiprÓ.Elespateenre compe au  
            fp eupldes cigognes quso
                              joli village est toujours a la ~meme,Ôplace,
que le ni estbe  entretenuetqels
petits-erÈ"ntsd'Alsace, tout tristes de Ce long hiver, 'attendent
ave  imaine les mesgre uprintempts.'Il est venu,
    des gens en Alsace pour nous dr:Ren de beu    e     ,niduie qui ~ne vous
vienn     dotehin. Les cioge
aussi arrivent de Prusse -ý les en croire. A' premiËre 'vue,
on pourrait ~s'y trompeËr, peut-'tre. Les cigone nt ý~ leurs-
ýiles; du noir et du blanc -couleurs 'de' Prusse -  leur, bec est'
assi grnpu   lemisÈuuebuhe'de PrussÎien
mioyyenne, epusqand el les ~n'ont 'plus '~rien ;ý Lmanger' dnle Nreles
Èmigrent vers le'NMidi. Cesotdsrin.
Toutdemmi ne faut pas& se ~fier -aux apparences, et 'nos' petits ne s'y
sont j~amais ljaissÈ prvendre. En Alsce,.
cigognes etenfan't'ssont unis 'd'une vieille tendresse. Les, mauvaises l
angues' ni'y poront ,rien,.
     Le moment; du: retour -est' venu :la maman cigogne, arrivie tout droit
se percher ~su.r fle ndpendant que -Wle Ppap
  cigognepour -se faiÓ,re voir ýa tout l1e mode, ~'exÈct
 queques vos plnÈs.~ Alrdetue    les rutes, dej toutes les
  maions s'lËent~  de longse cris de joe. ~Les enfants accourent d 
atu>lsgadlsmoes          uqfu      otptt
  dans les  ra dleurs~ seoeurs uÓnÈ~es. Tous se rassemblent
~sur la place. en sautanit de jplaisir, car le pin~tep;ýrÈnt
        ne tardra plus Puis u  grand  ilencese fait; les enfants se, prennent
par~ la main, forment le~È cece  tgidsprlu
    vieux  aÓtre 'Ècolequi bat la mesure, entonnent 'en ~choeur"la
ronde debevneaxcions~uo             er~ chante
    depuistant  siËles.  ax -mËre cigogne ~sur son nid semble tou~t
heurteuse;-,elle se trÈmousse, cligne deloel et 'prend
          un air mÈdiatif. On drait qu'ele sedeman eh,enregardant
ces enfants~ tout joyeux  si ~quelque -joU1r elle nÓe5verra pas
    les grans Alsacins, auss contenits'que, lespetits saluer le retotur des
bhellesjurÈs
                Ci-ggil'CI-gqu' f as  I  ~chance~,  Tou  ls  ns uÈaÓs
I~ tP&&   Fa cC -gogn'  G -go~g  rppil' nous Dan's ton, bec unii
p'rpoupo


Go up to Top of Page