University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 15 (1923)

Chapitre LXVIII: La crise militaire de 1917,   pp. 147-212 PDF (37.4 MB)


Page 212


HISTOIRE ILLUSTRSE DE LA GUERRE DE I914
grande victoire dÈfensive ª et elle commence
ý le croire. Ludendorff Ècrit:
  Le ministre de la Guerre franÁais avoua, en juillet,
que l'attaque avait ÈchouÈ avec des pertes telles qu'il
n'Ètait plus possible d'en supporter d'Èquivalentes. Elles
avaient ÈtÈ si grandes que le moral de l'armÈe conmnenÁa
ý en souffrir et qu'il se produisit des mutineries, dont
nous ne recevions d'ailleurs que de faibles Èchos; c'est
seulement plus tard que nous vÓmes clair.
  Ainsi l'ensemble de la crise d'autoritÈ dont
nous avons prÈcisÈ le dÈtail avait une rÈper-
cussion incontestable dans le camp ennemi.
Par le discours de M. PainlevÈ, le 7 juillet,
ý la Chambre, l'Allemagne apprenait que la
France avait subi une dÈfaite, que  les plans
ambitieux et tÈmÈraires ,, les conceptions  na-
polÈoniennes ª Ètaient abandonnÈs et remplacÈs
par une mÈthode de  prudence, Èconome
de vies humaines ª. Le sens du protocole inter-
alliÈ du 4 mai sur les attaques  ý objectifs
limitÈs ª Ètait exposÈ ý la tribune franÁaise.
Hindenburg et Ludendorff, envisageant la si-
tuation gÈnÈrale, respiraient. Ils sentaient que,
pour quelque temps du moins, ils avaient les
mains libres; le programme de Cambrai s'ac-
complissait: la  catastrophe ª Ètait ÈvitÈe.
2I2


Go up to Top of Page