University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome, 1 (1915)

Chapitre VI/ La France en face de l'Allemagne,   pp. 130-[152] PDF (11.2 MB)


Page 131


ZOU \\ ES FAIS\NT FONCTIONNER UNE MITRAILLEUSE
et 2i batteries lourdes: 2 rÈgiments l'artil-
lerie (le montagne comptant i8 batteries, dont
4 en AlgÈrie, II rÈgiments d'artillerie ý
pied
comprenant 8() batteries, dont 57 de l)lace et
,,2 de cÙte.
  L,'artillerie de campagne est aruÈe, du canon
ý tir rapide, modËle 1897, de calibre 75 m ru,
ý recul sur affst, frein hydraulique, muni d'un
bouclier en acier chromÈ. L'artillerie lourd-e
est armÈe du canon de i20 court et de 155
court, ý frein hydraulique et rÈpercuteur pneu-
matique. Nous reviendrons sur l'importante
question du matÈriel d'artillerie.
  Le gÈnie avec les pontonniers, les aÈrostiers,
les employÈs de chemin de fer, les tÈlÈgra-
phistes, les radiotÈlÈgraphistes, compose 8 rÈ-
giments.
  Le train : 20 escadrons ý 8 compagnies.
Il faut ajouter les, serviles d    ive;s  secrÈtaires
(I'Etat-major, commis et ouvriers, infirmiers,
plus 27 lÈgions de gendarmerie, i lÈgion de
garde rÈpublicaine, i rÈgiment de sapeurs-
pompiers.
  Les troupes coloniales se composent de
I6 rÈgiments d'infanterie coloniale (12 en
France, 2 en Tunisie, i en (Cochinchine, i en
Chine), i rÈgiment de tirailleurs annamites,
4 rÈgiments de tirailleurs tonkinois, 4 rÈgi-
ments de 8 bataillons de tirailleurs sÈnÈgalais,
3 rÈgiments de tirailleurs malgaches, 2 esca-
drons de spahis sÈnÈgalais; 3 rÈgiments
d'ar-
tillerie coloniale (36 batteries en France),
4 rÈgiments aux colonies.
  Le territoire franÁais (AlgÈrie et Tunisie
comprises) est divisÈ en 2 gouvernements
militaires (Paris et Lyon), plus 2i rÈgions de
corps d'armÈe. En outre, il existe 8 divisions
de cavalerie ý 3 brigades.
l 1
J-A f kA N CFI 1'1 _' F A ( V 1) 1: CA L 1- 1-1 -M A C N E


Go up to Top of Page