University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 1 (1915)

Chapitre V: La politique des armements,   pp. 112-[129] PDF (389.5 KB)


Page 128


HISTOIRE ILLUSTRSE I)1' I A GUER-REI 1)1' 191
nies ª, dans tous les pays du monde, progression
prodigieuse du commerce extÈrieur, dÈvelop-
pement d'une flotte de commerce qui gagnait
rapidement le premier rang, accroissement de
l'Empire colonial allemand, emprises d'avenir
sur l'Orient et sur l'ExtrÍme-Orient, -tels
Ètaient les ÈlÈments nouveaux qui motivaient
un appel de l'Empereur, appel qui parut,
d'abord, quelque peu inattendu.
  L'Allemagne n'ayant qu'un dÈveloppement
cÙtier assez restreint, peu de population mari-
time, peu de ports, se dÈveloppant surtout au
coeur du continent, ý l'Ècart des grandes mers
mondiales, pourrait-elle fournir cette course
en mÍme temps que celle des armements sur
terre ?
  En fait, la nation suivit son souverain, et la
flotte militaire allemande, avec une rapiditÈ
extrÍme et voulue, dÈpassa la flotte franÁaise
et se mit en devoir d'atteindre la flotte bri-
tannique.
  Se mesurer avec un tel champion, c'Ètait un
risque ý courir: l'Allemagne le courut.
  La marine allemande est rÈgie par une loi
organique, due, assure-t-on, ý l'inspiration de
Guillaume Il et exÈcutÈe par l'amiral von
Tirpitz. VotÈe en i900, elle a ÈtÈ modifiÈe
en i906, en i908 et en i9i2. Elle prÈvoit
6i grands cuirassÈs du type dreadnought,
40 croiseurs Èclaireurs, 72 sous-marins avouÈs
(sous cette rÈserve que les augmentations de
sous-marins ont toujours ÈtÈ tenues rigoureu-
sement secrËtes), et environ I44 contre-tor-
pilleurs de 6 ý 8oo tonnes.
  La mÍme loi navale ordonne que tous les
cuirassÈs ou croiseurs doivent Ítre, au bout de
vingt ans, mis hors de service ; elle dresse un
plan de construction normal qui comprend
trois dreadnoughts, 2 petits croiseurs, une
flottille de torpilleurs, contre-torpilleurs et
sous-marins, chaque annÈe.
  Cette flotte est divisÈe en flotte s de haute
mer)), composÈe de trois escadres, et ((flotte de
rÈserve ª, composÈe de deux escadres: il serait
plus exact de dire que la marine allemande
comprend, en temps de guerre, une flotte de
la mer du Nord, une flotte de la Baltique,
et, en plus, des escadres volantes dissÈminÈes
sur diffÈrents points du globe pour courir sus
au commun ennemi.
  Le personnel de la flotte atteint, en I9I4,
68.ooo hommes d'Èquipage. Les torpilleurs
se construisent par sÈrie de douze par an, les
sous-marins par flottilles de six. On estime ý
douze ans leur durÈe d'existence.
  En 19I4, la flotte allemande comprenait,
comme cuirassÈs de plus de i8.ooo tonnes,
le ((Nassau ª, le  Westphalen ª, le Rheinland a,
le  Posen a, 1'  Ost-Friedland ª, le  Helgoland
ª),
le  Thuringen a, 1'  Oldenburg a, composant
une escadre ; le  Kaiser a, le  Friedrich der
Grosse a, le  Kaiserin ª, le  Koenig Albert ª,
le  Prince RÈgent Luitpold a, qui forment une
autre escadre. Il s'y ajoute, comme croiseurs
cuirassÈs de plus de i8.ooo tonnes, le  Von der
Tann ª, le  Moltke a, le  Goeben a, etc. Dix
dreadnougths ont ÈtÈ mis en construction, dont
quatre devaient Ítre achevÈs avant la fin de
I9I4.
  Le  dÈplacement a des forces allemandes
Ètait le suivant:
36 cuirassÈs (avec les anciens)
i5 croiseurs de bataille . . .
9 croiseurs de bataille . . .
612.050 t.
III .000
85.000
  L'artillerie des unitÈs cuirassÈs se chiffre
ainsi qu'il suit:
          i36 piËces de 3o5 millimËtres
          126 -    de 280     -
          46  -   de 240     -
          44  -   de 21o
          140  -   de i5o
          5i6  -   de i5o    -
  La comparaison avec les forces navales de
l'Angleterre, en ne tenant compte que des
capital ships, donnait, au Ier septembre
I9I4, les chiffres suivants
  ANGLETERRE:
Mer du Nord.....
MÈditerranÈe . .
Australie.
UnitÈs Tonnage
  24   529.800
  4    73.400
  I    I 9. 500
  2t)  622.700
a
1 ~28


Go up to Top of Page