University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 1 (1915)

Chapitre V: La politique des armements,   pp. 112-[129] PDF (389.5 KB)


Page 118


HISTOIRE ILLUSTRSE DE LA GUERRE DE 1914
Mais la force de l'opinion s'est accrue de
notre temps, et plus les institutions sont dÈmo-
cratiques, plus les minoritÈs ont d'importance
dans les pÈriodes de passion. Or, la France se
croit aujourd'hui, sinon supÈrieure ý l'Alle-
magne, du moins Ègale, gr'ce ý l'excellence de
son armÈe. Dans son illusion, la France a dÈjý
gagnÈ la guerre.
   Dans ces conditions, et Ètant donnÈ
l'alliance franco-russe, il faut que l'Allemagne
augmente ses effectifs, non parce qu'elle veut
la guerre, mais parce qu'elle veut la paix (cela,
ý la veille du jour o~ l'on posait la question du
casus Ioederis ý l'Italie !) et qu'en cas de guerre,
elle veut vaincre. ª
  Le chancelier ajoutait:  Si le projet devient
loi, nous serons prÍts, sans exception. )
  Et, en effet, l'effort demandÈ au peuple alle-
mand, pour un objectif dËs lors parfaitement
dÈterminÈ, Ètait le suivant:
  La loi votÈe le 30 juin I9I3, venant aprËs
le quinquennat de i9ii, complÈtÈ par la loi de
19I2 qui avait, on s'en souvient, assurÈ ý
l'armÈe active un effectif de 7II.ooo hommes,
apportait les augmentations comparatives sui-
vantes, sans parler de la majoration prÈvue
pour compenser les dÈchets:
                       Loide 1912
Soldats. .. . . .. . .   544.000
Sous-officiers.....  .    95.000
Officiers.... . .. . .    28.ooo
Volontaires.. . . ..      14.000
ErmployÈs d'ad mi ni st ration  3o. ooo
                         7I1 .000
  Avec les majorations, l'armÈe
Loide 19 13
66 .000
  1 10.000
  32.000
  15.0oco
  38.ooo
  856.ooo
allemande
Ètait, au Ier avril I9I4, de 88o.ooo hommes
environ. Il n'est pas une circonstance, dans
l'histoire, o~ les chefs d'une nation lui aient
imposÈ de tels sacrifices. Evidemment, on
savait qu'ils ne dureraient pas; le vote
de cette loi de renforcement, c'Ètait donc,
dans la pensÈe des chefs, la guerre tout de
suite.
  Les formations nouvelles (i8 bataillons dans
les i8 rÈgiments ý 2 bataillons, i8 compagnies
de mitrailleuses dans les i8 bataillons de chas-
seurs, i6 sections de mitrailleuses dans les
forteresses, 6 escadrons de cavalerie en Prusse
et 4 escadrons en BaviËre, 3 rÈgiments d'ar-
tillerie ý pied et un bataillon, iI bataillons de
pionniers, 9 sections de projecteurs) rÈvÈlaient
le caractËre stratÈgique et tactique qui allait
Ítre donnÈ ý la guerre prochaine: on prÈparait,
dËs lors, une guerre de positions : les canons
lourds, puis les mitrailleuses, doivent y jouer
un rÙle prÈpondÈrant; dans les combats de
nuit, les projecteurs dÈcËleront la prÈsence
de
l'ennemi et permettront de l'accabler sous une
pluie de projectiles.
  En mÍme temps, par le renforcement des
effectifs de toutes les unitÈs existantes, la loi
de I9I3 dÈcouvre, pour ainsi dire, le plan de
campagne de l'Stat-major gÈnÈral. Il s'agit
de briser la force de rÈsistance de la France
avant que la Russie ait pu entrer en ligne et
menacer les frontiËres orientales.
  Dans ce but, on accÈlËre le passage prochain
de l'Ètat de paix ý l'Ètat de guerre, en
augmen-
tant l'armÈe active, en achetant, pour l'artil-
lerie, les 26.o0o chevaux nÈcessaires aux bat-
teries ý 6 piËces. On porte ý 450 millions
de
marks le trÈsor de guerre.
  La Gazette de l'Allemagne du Nord, qui
avait dÈjý une fois rÈsumÈ la
politique alle-
mande en ces mots d'un relief saisissant:
 Il faut que l'Allemagne fasse sa trouÈe, ª
ne dissimulait pas, le 30 juin I9I3, le caractËre
prochain et certain de la guerre.  La con-
struction des forteresses devra Ítre rapide-
ment terminÈe... toutes les mesures prÈvues,
dans l'infanterie, la cavalerie et l'artillerie,
Ètant donnÈ leur caractËre d'urgence, seront
exÈcutÈes en octobre I9I3... Par contre, toutes
les mesures prÈvues par la loi de i912,
qui auraient pu s'Èchelonner jusqu'en I9I4,
seront achevÈes dËs l'automne de la prÈ-
sente annÈe. De mÍme, on devra h'ter
les achats de matÈriel de guerre de toute
nature.ª
  A la lumiËre des ÈvÈnements postÈrieurs,
ces dÈclarations ont force de preuve.
I $s


Go up to Top of Page