University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 1 (1915)

Chapitre V: La politique des armements,   pp. 112-[129] PDF (389.5 KB)


Page 115


LA POLITIQUE DES ARMEMENTS
MITRAILLEUSES ALLEMANDES EN ACTION
  A Metz et ý Strasbourg, des centres d'avia-
tion s'organisaient en 26 dÈtachements.
  Enfin, pour prÈparer et perfectionner les
formations de deuxiËme ligne, 22 inspections
de Landwehr Ètaient crÈÈes en une seule
fois.
Le nombre des bataillons dÈpassait de 9o )es
bataillons franÁais.
  En somme, de I905 ý I9I4, l'armÈe alle-
mande comptait, le Ier octobre I9I2, 65i ba-
taillons d'infanterie, 5i6 escadrons de cava-
lerie, 2I3 compagnies de mitrailleuses, 633 bat-
teries de campagne ý 6 piËces, 48 bataillons
d'infanterie ý pied, une artillerie lourde, en
augmentation de 240/0, 33 bataillons du gÈnie,
i8 bataillons de troupes de communication.
LA LOI
DE 1913
son alliÈ
   On est pu croire qu'un tel effort
 Ètait le dernier. L' Allemagne, avec
certain, l'Autriche-Hongrie, Ètait de
taille ý lutter contre la coalition Èventuelle
de la Russie et de la France. Si elle n'est
conÁu qu'une politique dÈfensive, elle se fst
tenue en repos. Sa flotte, incessamment ac-
crue, protÈgeait ses cÙtes et son commerce:
elle n'avait qu'ý laisser le temps et sa nata-
litÈ croissante travailler pour elle.
  Or, c'est le moment qu'elle choisit soudain
pour faire un bond prodigieux dans la voie des
armements et sur la route dangereuse qui
la conduit au maximum de l'effort et au sum-
mum du risque.
  Le militarisme a posÈ un nouveau principe
 Tout Allemand doit Ítre astreint au service
militaire obligatoire. ª M. de Bethmann-
Hollweg, docile instrument aux mains du
parti, le formule ainsi, dans une dÈclaration
ý la SociÈtÈ nationale d'Agriculture: ((Le
peuple
allemand veut que tous ceux qui peuvent
I n'


Go up to Top of Page