University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 1 (1915)

Chapitre II: La politique de l'Angleterre: la triple entente,   pp. 27-[41] PDF (1.7 MB)


Page 35


LA POLITIQUE DE L ANGLETERRE, LA TRIPLE ENTENTE
LE COURONNEMENT lP'SD)OUARD VI]
de 300 0/0. On exagÈrait un peu le pÈril, car
l'Angleterre allait, bientÙt, ressaisir le sceptre
commercial; mais le fait d'un immense pro-
grËs allemand Ètait indÈniable et il Ètait
difficile de prÈvoir o~ celui-ci s'arrÍterait dans
la lutte pour la conquÍte Èconomique du
monde.
LA  MARINE        Un autre progrËs attirait,
ALLEMANDE dans le mÍme temps, l'atten-
tion de la puissance britannique: c'Ètait celui
de la marine allemande. A Hambourg, ý BrÍme,
de grandes sociÈtÈs de navigation se fondaient
avec les subventions et les encouragements de
l'Ftat; elles lanÁaient, sur toutes les mers, des
b'timents de fort tonnage, opposant le pavillon
allemand aux pavillons concurrents; en quel-
ques annÈes, l'effectif de cette flotte et son
importance en tonneaux de jauge Ètaient
doublÈs.
   Et une consÈquence plus redoutable encore
suivait cette expansion ý la fois commerciale,
coloniale, maritime. L'Allemagne, ayant ý
dÈfendre son commerce et ses colonies loin-
taines, entrait avec rÈsolution dans la voie
des grandes constructions navales. De i899 ý
i907, l'Allemagne augmentait son budget naval
de 73 o/o, et l'Angleterre, pourtant avertie,
n'augmentait le sien que de 23 0/0. Et l'avance
antÈrieure de la flotte britannique servait de
peu : car, ý partir de i908, l'Allemagne, ser-
rant de prËs l'Angleterre, se mettait ý cons-
truire les grands cuirassÈs qui seuls devaient
compter, ý bref dÈlai, comme unitÈs de
combat, les dreadnoughts. Le budget de la
marine allemande pour i908 Ètait de 400 mil-


Go up to Top of Page