University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Bulletin de la mission laïque Française
(1917)

Les soldats de la "kultur",   pp. [1]-13 PDF (6.1 MB)


Page 10


:17
l1*iauds. C'*taient lvidemment les Aglais ou lela'
teGs'empoisonner eux-memes...                        -
Ritement des prisonniers anglais, officiers et soldats, fut tel q
u a une enqukte. Les resultats de cette enqutte furent 4galemein
par le Gouvernement anglais.
nvient de ne pas oublier que dans sa note aux puissances neutres,
rnement allemard reproche aux alli~s l'assuiett-issement du nord
l que. Relisons done cetue conclusion du rapport du lieutenant-.
crisset, commandant la colonne du Cameroun nord:
utes ces atteintes au droit des gens commises par les Allemands
d opulations paisibles sont-elles la cause que les colonnes anglaises
ises ont vu venir a elles tous les chefs et tous les habitants, mfme
lr entree dans certaines regions? Je dois le croire, car m~me les
farouches montagnards Kirdis, chez lesquels les Allemands n'ont
intre, sont venus a nous sans etre appels w.  (Le Teemps).
Sur le Front russe
trocites allemandeJ n'ont pas iti moins grandes sur k front oriental
a front occidental. It stffit, pour s'en convaincre, de lire k rapport du
Krivtsof risumant les constatations de la Commission rue dtenqquite
t presque impossible de rester calme et impartial en prdsence de
blessds et desarmes, qui sont assassinds de sang-froid; de prison-
guerre qui sont brilks vifs, de sceurs de charit6 qui sont violles,
r nce dWordres officiels prescrivant l'emploi de gaz mortels et la
n de fluides enflammes et d'acides corrosifs contre des ktres
a . Nanmoins, la Commission a conserv6 un etat d'esprit judiciaire
, de son enqudte.
Commission a relev6 1.873 cas bien ktablis de blessures causdes
p bales explosibles. Dans ces cas-bla, les victimes avaient survicu.
t les cas les plus rares; car on ne saura jamais le nombre' de ceux
i t tubs par les balles explosibles, dont les ravages sont effrayants
ue toujours mortels. Les Allemands employaient ces balles en
antit~s que io.ooo furent retrouvdes dans un seul village et 3I.ooo
es le long d'un seul front de l'arm&e russe. 11 a et etabli que,
des journ~es entieres, les seules munitions employees pour .les
a ses et les fusils etaient des balles explosibles.
ec qui concerne l'emploi des liquides enflammds ou corrosifs, le
constate qu'il augmentait l'acuitv des souffrances des blessts.
tombant sur les uniformes des soldats russes, les transpergait, puis
grsiller et fumer la peau, tomber les chairs, enfin atteignait les os,
q c onisait. Le soldat ainsi frapp6 p.rissait dans des souffrances
X-;: ~ 0-0fb-traitvmesur des  officoniers angluisofcest soldtsale and   ts,
pisontelr;
t -- Ilcvients re nfermp8S uliquidue danssal pour avuxle lusses homeuts.
0 t:
t:;nv  u des piohnirsagusoficiers etde  soldatsalmad   faits prisonniIr
ptcnie~srnemnt de n  a  blierquie sdcans paote avugle lusses hommres
a ; -  Toutes ces atteintes au droit dies gens commises par les Allemands:
- -0sur des populations paisibles sont-elles la cause que les colonnes a
n laises  :
0 i t tfra-ngaises ont vu venir a elles tous les chefs et tous les habitants,
mfte
--0 avant leur entr~e dans certaines rdgions- Je dois le croire, car m~me
les
2::\- 6; 0hefs des farouches montagnards Kirdis, chez lesquels les Allemands
n'ont
J00 amais p~nkre, sont venus a nous sans etre appel~s >. (Le Twemps).
:-    Sur le frn Ocietl It .oft porse  ovice d iekrpotd
sodasbesdse dSurms le         Front    ruasinsde sn-ri;d    rsn
au r;   s de soni- alemndueJ 'n.mee    on   rnrsrkfotois
a : f q Lra C~ommissocdn al Jele  1uf873 pour ben conabisce de blisrc s k
capprtdu
l; -  1est prlesquexipossibles  de reste cas-,lmes eitimpsartiaent p uresecud
C ; olatst les as let plusards, car sontn asaua  jamai de s ngfoid;e de prison
.u fu~rs en guer  pre quison balles vxloifls, de n leu s  recavagesu sont
effrayns,
--4 enpresque itoulous mofficels prescriveant s lemploden gaz mortels  etnl
: 0: re~ctlilie le floguidesenflammesnt de'acide   crrosise.   cotr Ode 6tbliqe
;c i:0-mdantcur des soun~e enqutiee. lssuesmntoseplye          or
* 0; am Commisesion ae reslev taien  cas bilen exposbles.d lsue  ase
En cX~trk  baUes cxponbere  Danslo des cslquiles victirmes avaen corsifscle
0 -ff0  tombant lesca   les pus frares; cadoes solatrurasjmai les trnombre-t
decux
fiiisot0 0  :0rinusilpar let bueallesu exposibeles, chairs les i aattessnat
leffraant
43;-i;>;   ea00trhonsai   L  tojusmordtes Lensi Alleandisi emloaint cedbes
souf ence
\;^-:; On4- ta t dsouvsr des entiieres, let seues  muniatiomnds faityds piounir.ls
OR *4 r;.Lciie, obnt su lenesm uniforesdes soldats porussesles lrsersa  puims.


Go up to Top of Page