University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 15 (1923)

Chapitre LXVIII: La crise militaire de 1917,   pp. 147-212 PDF (37.4 MB)


Page 149


LA CRISE MILITAIRE DE I9I7
RECONSTITUTION DE L'ARMSE SERBE. - FORMATION DE TROUPES A CORFOU
forces de l'ennemi. Il n'y avait pas une minute
ý perdre.
  Jusqu'ici, la bataille de la Somme et sa
mÈthode de martËlement avaient abouti ý
jeter le dÈsarroi chez l'ennemi et ý pomper ses
rÈserves, gr'ce ý l'action combinÈe des Russes
et des Italiens. Maintenant que la Roumanie
Ètait entrÈe en ligne, il fallait prolonger l'effet
d'attaque concentrique et, en engageant aussi
le front de MacÈdoine, faire agir de toute sa
puissance le front occidental.
  DËs le Ier octobre, le gÈnÈral Joffre avait
prÈsentÈ aux commandants en chef alliÈs les
grandes lignes de son plan d'action pour le
dÈbut de I917. Celui-ci, adoptÈ en principe par
l'Angleterre ý Boulogne et par l'Italie ý Saint-
Michel-de-Maurienne, fut soumis en dÈtail ý
tous les chefs militaires de l'Entente, les I5 et
i6 novembre, ý Chantilly. On posa tout d'abord
comme principes la simultanÈitÈ des offensives
et la grande extension des fronts d'attaque. Sur
la proposition du gÈnÈral Joffre, le plan d'action
de la coalitionfut approuvÈ tel qu'il avait ÈtÈ
exposÈ et le protocole suivant fut rÈdigÈ:
  Les confÈrents donnent leur approbation au plan
d'action de la coalition, tel qu'il a ÈtÈ dÈfini dans
le mÈmo-
randum qui leur a ÈtÈ soumis, plan ayant pour but de
donner aux campagnes de I917 un caractËre dÈcisif.
  Ils prennent, en consÈquence, les rÈsolutions suivantes
          I. - SUR LE FRONT OCCIDENTAL.
  a. Pendant l'hiver I9I6-i957, les opÈrations offensives
actuellement engagÈes seront poursuivies dans toute la
mesure compatible avec les conditions climatÈriques de
chaque front.
  b. Pour Ítre, autant que possible, en mesure de faire
face ý toute situation nouvelle, et notamment pour inter-
dire ý l'ennemi toute reprise de l'initiative des opÈrations,
les armÈes de la coalition seront prÍtes ý entreprendre
des oflensives d'ensemble D»S LA PREMI»RE QUINZAINE DE
FSVRIER 19I7 avec tous les moyens dont elles disposeront.
  c. A partir de l'Èpoque o~ les armÈes seront prÍtes
ý
attaquer, les commandants en chef rÈgleront leur con-
duite respective d'aprËs la situation du moment.
  d. Si les circonstances ne s'y opposent pas, les offensives
d'ensemble, comportant le maximum de moyens que
chaque armÈe pourra mettre en oeuvre, seront dÈclen-
chÈes sur tous les fronts aussitÙt qu'elles pourront Ítre
CONCORDANTES (i), aux dates qui seront fixÈes d'un com-
mun accord entre les commandants en chef.
  e. En vue de rÈaliser tous accords nÈcessaires dans ces
diverses hypothËses, les commandants en chef ne cesseront
pas de conserver entre eux un contact Ètroit.
  (i) Il est admis que la concordance sera rÈalisÈe s'il ne
s'Ècoule pas un dÈlai supÈrieur ý trois semaines
entre les
dates initiales des offensives dÈclenchÈes sur les divers
fronts.
149


Go up to Top of Page