University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 15 (1923)

Chapitre LXVII: La grande crise de l'hiver 1916-1917,   pp. 93-146 PDF (12.8 MB)


Page 145


LA GRANDE CRISE DE L'HIVER i9i6-i9I7
eaux entourant les Óles britanniques ª, c'est-
ý-dire la mer du Nord, la Manche et une partie
de l'Atlantique, Ètaient proclamÈes zone de
guerre sous-marine.  Tout navire ennemi qui y
serait rencontrÈ serait coulÈ sans avertissement
prÈalable et les navires neutres pouvaient y
Ítre en danger. ª
  C'Ètait, par le moyen de l'arme sous-marine,
dÈclarer la guerre ý la navigation universelle.
Pour parer le coup, il parut qu'il n'y avait
pas d'autre moyen que de bloquer, par reprÈ-
sailles, tout le commerce
extÈrieur qui pouvait at-
teindre l'Allemagne. Une
rÈunion eut lieu aussitÙt
ý Londres et on dÈcida
l'arrÍt de tout navire qui
se livrerait ý ce commerce,
mais sans pertes de vies hu-
maines et sans destruction,
ni des navires ni des cargai-
sons. Les tribunaux des
prises statueraient. C'est
ce qu'on appela le  blocus
ý distance ª, nÈcessitÈ par
les champs de mines, les
sous-marins et autres en-
gins de la science moderne,
mais surtout par la dÈcla-
ration allemande, organi-  UN SOUS-MARIN
sant la guerre sous-marine         ALLMAN
contre tous. En fait, il s'a-
gissait de la  restriction des approvisionne-
ments de l'ennemi ª.
  En application de ces nouvelles dÈcisions,
fut ÈlaborÈ tout un systËme rÈglementant le
transport, l'achat, la vente, le contingente-
ment des matiËres de contrebande ou alimen-
taires. En mars i9i5, fut constituÈ le  ComitÈ
de restriction ª sous la prÈsidence de l'amiral
Moreau. Peu ý peu, les procÈdÈs d'action se
prÈcisËrent. A la suite de la confÈrence de
Londres, les bases du blocus moderne Ètaient
Ètablies. Le comitÈ se complÈtait par la crÈa-
tion d'une  commission des dÈrogations ª des-
tinÈe ý laisser toute la latitude possible au
PC
{D,
commerce lÈgitime. Le systËme fonctionnait
dËs le milieu de l'annÈe igi5.
  C'est alors que M. Denys Cochin, ministre
d'Etat, reÁut la prÈsidence du  ComitÈ de
restriction ª et bientÙt, en raison de sa haute
compÈtence et de son esprit de loyautÈ et de
modÈration incontestable, avec le titre de sous-
secrÈtaire d'Etat dÈpendant des Affaires Ètran-
gËres, la direction de l'ensemble des services
relatifs au blocus.
  En relation constante avec lord Robert
                   Cecil qui Ètait chargÈ des
                   services analogues en An-
                   gleterre, M. Denys Cochin
                   donna une impulsion Èner-
                   gique ý cette grande affaire
                   du blocus. Les causes de
                   conflit ne manquaient pas,
                   soit avec les neutres d'Eu-
                   rope, soit avec les Etats-
                   Unis d'AmÈrique: mais
                   tous ces litiges furent rÈ-
                   glÈs dans un esprit d'ÈquitÈ
                   et de modÈration, tout diffÈ-
                   rent des procÈdÈs allemands
                   qui n'hÈsitaient pas ý pas-
                   ser outre aux rËgles inter-
                   nationales et aux lois de
                   l'humanitÈ.
                     PourmÈnagerles neutres,
SCAPTURS           il fut crÈÈ, ý Paris, une
                   Chambre interalliÈe des
 contingentementsª s'appliquant spÈcialement
ý rÈgler le cas de la Suisse, celui de la GrËce,
en crÈant ý AthËnes un  Bureau commercial ª,
etc., etc.
  En juin i9i6, se rÈunit ý Paris sous la prÈ-
sidence de M. ClÈmentel une confÈrence Ècono-
mique des AlliÈs chargÈe d'envisager l'en-
semble du problËme Èconomique. Il s'agissait
d'une sorte d'alliance Èconomique visant ý la
fois le temps de guerre et le temps d'aprËs
la guerre. Les rÈsolutions de la ConfÈrence
furent groupÈes en trois chapitres sous les trois
rubriques suivantes If mesures pour le temps
de guerre ; 20 mesures transitoires pour la pÈ-
I43


Go up to Top of Page