University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 14 (1922)

Chapitre LXIV: Reprise de la bataille pour Verdun: Douaumont et Vaux délivrés/ (septembre-novembre 1916),   pp. 236-252 PDF (17.0 MB)


Page 247


REPRISE DE LA BATAILLE POUR VERDUN
AUTRE ASPECT DU FORT DE DOUAUMONT
qui est, de ce cÙtÈ, le centre de la rÈsistance et
sans lequel on ne peut rien tenter sur le fort
de Vaux.
  Car c'est' maintenant le fort de Vaux qui
est devenu  l'objectif ª. On a encore deux ý
trois heures de jour, le brouillard s'est totale-
ment dissipÈ. On touche aux ruines du fort;
sur ces ruines, des mitrailleuses sont en action.
Avant tout, enlever les nids de rÈsistance
parsemÈs sur les pentes, boyau Fulda, la
SabliËre, tranchÈe Mudra, Petit-DÈpÙt; l'un
aprËs l'autre, ces points d'appui succombent;
le Petit-DÈpÙt seulement ý 20 heures.
  L'ennemi tente mollement deux contre-
attaques; mais le gÈnÈral Mangin a tout
prÈvu ; le terrain conquis a ÈtÈ organisÈ instan-
tanÈment. ConsidÈration frappante: sur ce
front d'attaque, l'ennemi disposait de 7 divi-
sions avec i9 bataillons en ligne, I3 en rÈserve,
25 au repos; il disposait de I58 batteries qui
Ètaient entrÈes en action la veille de l'attaque.
Et le fait hÈroÔque se passe devant ces masses
hypnotisÈes ou impuissantes. Le brouillard
a-t-il obscurci aussi l'esprit des chefs ? 5 554
prisonniers dont I38 officiers, un important
matÈriel de guerre, i5 canons dont 3 de 2i0,
I44 mitrailleuses, l'armÈe entiËre de von
Lochow impuissante; son artillerie entiËre,
trop rapprochÈe de nos lignes, a dÈmÈnagÈ
promptement.
  Et cela s'est fait d'un coup de rÈsolution
chez les chefs, d'un Èlan de bravoure incom-
parable chez les troupes !
  Le gÈnÈral Nivelle fÈlicite et ordonne d'ex-
ploiter le succËs.
  Le gÈnÈral Mangin s'adresse ý ses troupes
  La volontÈ du gÈnÈral en chef est que le beau succËs
remportÈ dans la journÈe historique du 24 octobre soit
exploitÈ ý plein et sur-le-champ par les 38e et.133e D. I.
et complÈtÈ par la 74e D. I...
  Les divisions pousseront jusqu'au contact avec l'en-
nemi des lignes cohÈrentes, prÈcÈdÈes de reconnaissances
247
i
V: g.
s :.


Go up to Top of Page