University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 14 (1922)

Chapitre LXIV: Reprise de la bataille pour Verdun: Douaumont et Vaux délivrés/ (septembre-novembre 1916),   pp. 236-252 PDF (17.0 MB)


Page 244


HISTOIRE ILLUSTRSE DE LA GUERRE DE 19I4
que le secteur est complËtement aplati ; la garnison est
absolument bouleversÈe. Des parties des 83e et goe rÈgi-
ments ont ds se retirer... Plus d'observation possible. Le
bataillon demande instamment sa relËve par des troupes
fraÓches. Le bataillon n'est pas en Ètat de combattre; la
liaison avec l'avant est complËtement supprimÈe.
  Donc, le brouillard est bon; il faut sauter
ý la gorge de l'ennemi aveuglÈ et dÈmoralisÈ.
  L'infanterie, d'un bond, sort de ses paral-
lËles. L'artillerie en-
nemiene paraÓtmÍme
pas avoir remarquÈ le
mouvement;      sauf
sur un point, ses bar -
rages ne se produisent
que  douze minutes
aprËs le dÈpart de la
premiËre vague d'as
saut. Quand on est ý
200 mËtres, en douze
minutes on gagne
  Suivons la bataille
de gauche ý droite (I).
Voici les lieux: on
part des fonds, on
vise la crÍte qui forme
comme un quart de
cercle surplombant la
vallÈe; sur la crÍte,
deux objectifs princi-
paux, qu'on ne voit
pas, mais qu'on sait
lý:   Douaumont,          UNE ENTRSE DU F
Vaux. La ligne de
crÍte  se  dirige  franchement    nord-ouest-
sud-est; pour l'avoir, mieux vaut la tourner.
On la tournera par le nord-ouest qui dÈborde.
De toute Èvidence, si Douaumont est pris,
Vaux succombe. Donc, Douaumont est le
premier objectif sur la crÍte. La bataille
devra se dÈployer comme un Èventail, la
  (i) Pogr de nombreux et Èmouvants dÈtails qui ne peu-
vent trouver place dans une histoire gÈnÈrale, on voudra
bien se reporter ý l'excellent ouvrage. du capitaine Henry
Bordeaux: Les Captifs dÈlivrÈs. Plon, in-8.
  C'est le livre d'un tÈmoin, d'un soldat, d'un bon Ècrivain,
d'un bon FranÁais.
01
droite faisant pivot et la gauche aile mar-
chante.
  Douaumont est dÈfendu, ý l'ouest, par l'ou-
vrage d'Haudromont qui commande les
pentes ; mais un ravin, le ravin de la CarriËre
ou de la Goulette, permet de l'atteindre et de
l'isoler du massif o~ s'ÈlËve le fort de Vaux.
C'est donc dans ce ravin, barrÈ par de solides
tranchÈes ennemies, notamment la tranchÈe
                         Balfourier, que s'È-
               c;.      lance, ý gauche, la
                         38e division d'infan-
                         terie (gÈnÈral Guyot
                         de Salins) chargÈe de
                         l'aile marchante. Les
                         Allemands qui dÈfen-
                         dent  la CarriËre ª
                         sont en forces ; mis
                         en garde par rle jet
                         des premiËres gre-
                         nades, ils se dÈfen-
                         dent d'abord et cË-
                         dent bientÙt; en
                         moins de cinq mi-
                         nutes, rÈduits, ils lË-
                         vent les bras; les pri-
                         sonniers affluent ý
                         l'arriËre; ý 12 h. 25
                         on tient la premiËre
                         marche ,de l'escalier.
                            De mÍme, plus ý
                         droite, le 4e zouaves
RT DE DOUAUMONT          et le 4e mixte: ý
                          i2 h. 25, heure pres-
 crite, ils se sont emparÈs du premier objectif et
 grimpent aux pentes ; plus ý droite, c'est plus
 dur mauvais terrain, menace sourcilleuse de
 Douaumont, tranchÈes allemandes plus in-
 tactes ; combat acharnÈ pour le rÈgiment colo-
 nial et les SÈnÈgalais; cependant, ý 13 heures,
 ils ont raison de l'ennemi et bondissent
 par-dessus les tranchÈes qui dÈfendent les
 glacis du fort.
   Toujours ý droite, ý la jonction du terrain
 qui relie la crÍte du fort de Douaumont ý la
 crÍte du fort de Vaux : ý l'orÈe de Fleury-sous-
244


Go up to Top of Page