University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 14 (1922)

Chapitre LXIV: Reprise de la bataille pour Verdun: Douaumont et Vaux délivrés/ (septembre-novembre 1916),   pp. 236-252 PDF (17.0 MB)


Page 239


REPRISE DE LA BATAILLE POUR VERDUN
la retentissante et fructueuse victoire de" Douau-
mont.
PRSPARATION             L'idÈe d'une offen-
DE L'OFFENSIVE        sive gÈnÈrale destinÈe
DE DOUAUMONT          ý briser l'Ètroite cein-
ture qui Ètouffait Verdun aprËs les engage-
ments de juin, avait ÈtÈ conÁue par le gÈnÈral
Mangin dËs le dÈbut
de septembre. Il prÈ-
cisait ses idÈes ý ce
sujet dans une lettre
datÈe du i7 et adres-
sÈe au gÈnÈral Ni-
velle, commande nt la
2e armÈe.
  Il constatait que si,
par les opÈrations des
mois dejuilletet aost,
on avaitdonnÈ unpeu
d'air ý la place en
reculant la ceinture
d'enceinte des abords
de Thiaumont au Bois
de Vaux-Chapitre, la
situation n'en restait
pas moins prÈoccu-
pante. L'ennemi avait
gardÈ des vues sur la
place et des bases d'o-
pÈration qui pou-
vaient lui laisser en-
trevoir l'espoir d'un
succËs dÈfinitif au
prix d'un nouvel
effort. Il y avait un
avantage Èvident ý                  GIN1RAI
ne pas lui laisser mÍme cette tentation. Les
actions de dÈtail ne peuvent plus donner
aucun rÈsultat; il faut, d'un bond, sortir du
fond de la vallÈe et gagner les crÍtes : tel doit
Ítre l'objectif des luttes nouvelles ; si ce but
est atteint, on obtiendra, et avec un effort
plus limitÈ, un rÈsultat aussi considÈrable au
point de vue local qu'au point de vue gÈnÈral.
A tout prix, rompre la ceinture d'Ètouffement,
dst-on envisager, dËs maintenant, une nou-
velle reprise du fort de Douaumont.
  Le projet est approuvÈ par le gÈnÈral Nivelle,
le 2i septembre; mais, loin de le restrein-
dre, il tend ý l'Èlargir. Seule, une opÈration
englobant tout le front compris entre la
tranchÈe NawÈ ý l'ouest et la tranchÈe Werder
ý l'est, ces deux tranchÈes incluses, rÈpond
                         au dessein que l'on a
                         en vue. Mangin met
                         sur pied le projet, et
                         il l'Èlargit ý son tour;
                         cette fois, on appro-
                         che  d'un  systËme
                         d'ensemble: < Cetob-
                         jectif atteint, dit le
                         nouveau projet, le fort
                         de Douaumont sera re-
                         connu et, s'il est pos-
                         sible de s'en emparer,
                         la ligne sera reportÈe
                         en avant du glacis, bat-
                         tant la tÍte des ravins
                         quidescendentdu fort. ª
                         Ce nouveau plan est
                         approuvÈen principe,
                         le 26 septembre, mais
                         pour Ítre modifiÈ en-
                         core ý diverses re-
                         prises en cours d'Èla-
                         boration.
                           Il convient de rap-
                         peler qu'une impor-
                         tante innovation,
                         conforme aux doc-
                         trines du gÈnÈral PÈ-
MANGIN                   tain en matiËre d'em-
ploi de l'artillerie, est nÈe auvcours des pre-
miËres opÈrations offensives du gÈnÈral Mangin,
c'est le barrage roulant destinÈ ý protÈger les
attaques d'infanterie. DËs le Ier juillet, le sys-
tËme avait ÈtÈ appliquÈ, ainsi qu'il rÈsulte
des
ordres donnÈs pour l'offensive devant Thiau-
mont ý cette date. Les voici expressÈment:
  Les barrages d'artillerie en arriËre des Positions enne-
mies ou sur les renforts allemands en mouvement (c'est
239
1


Go up to Top of Page