University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 14 (1922)

Chapitre LXIII: Effets de Verdun et de la Somme,   pp. 213-[235] PDF (71.4 MB)


Page 234


HISTOIRE ILLUSTRSE DE ' LA GUERRE DE I9I4
  GSNSRAL ROQUES                                          AMIRAL LACAZE
MINISTRE DE LA GUERRE                                   MINISTRE DE LA MARINE
les armÈes alliÈes dans la majeure partie de leurs secteurs
respectifs pour reprendre l'initiative des opÈrations.
  C'est ainsi que, dËs le 2i fÈvrier, il entreprenait
contre l'armÈe franÁaise la puissante offensive de Verdun
et qu'il dÈclenchait, au dÈbut de mai, ses attaques contre
1 »s Italiens.
  Cependant, en dÈpit des efforts des armÈes allemandes
et autrichiennes, le plan de dÈveloppement gÈnÈral des
AlliÈs, arrÍtÈ dans ses grandes lignes aux confÈrences
du
6 dÈcembre i9i5 et du I2 mars i9I6, se poursuit logique-
ment. Tandis que les armÈes franÁaises retenaient sur
la Meuse toutes les disponibilitÈs allemandes et que i6 divi-
sions autrichiennes tentaient d'obtenir contre l'Italie
un succËs dÈfinitif, les armÈes russes et anglaises se
met-
taient en mesure de passer ý leur tour ý l'offensive dans
les meilleures conditions.
  ConformÈment au programme Ètabli, les Russes
entreprenaient, au dÈbut de juin, leurs premiËres attaques
contre les armÈes autrichiennes. Vous savez le succËs
considÈrable de ces opÈrations prÈliminaires.
  La deuxiËme phase de leur offensive va commencer,
sur le front de leur groupe d'armÈes du centre, avant la
fin du prÈsent mois.
  l)ans le mÍme temps, ý la date du 29 juin, les armÈes
britanniques attaqueront sur le front nord de la Somme.
Leur offensive, qui doit comporter la mise en oeuvre
d'environ la moitiÈ des grandes unitÈs qui sont' actuelle-
ment en France (c'est-ý-dire 26 divisions), se dÈclenchera
sur un front de quelque 25 kilomËtres, entre Gommecourt
et Maricourt.
  Afin de coopÈrer, dans la plus large mesure possible,
ý l'action des forces anglaises et d'Ítre ý mÍme
d'exploiter
avec elles un succËs Ètendu, j'ai groupÈ sous les ordres
du
gÈnÈral Foch toutes les disponibilitÈs en grandes unitÈs
et en artillerie lourde dont notre situation ý Verdun n'a
pas exigÈ l'emploi sur la Meuse.
  Bien que, depuis le dÈbut de notre bataille, j'aie ds
donner au gÈnÈral PÈtain un total de 65 divisions, l'appoint
des forces franÁaises ý l'offensive de la Somme sera im-
portant.
  L'attaque du gÈnÈral Foch s'Ètendra en effet de
Maricourt ý Foucaucourt, sur un front de i2 kilomËtres
environ. Elle comportera la mise en oeuvre initiale de
14 divisions ; elle sera entreprise ý la mÍme date que celle
des armÈes britanniques et en liaison Ètroite avec
elles.
  L'offensive des armÈes franco-anglaises se dÈclen-
chera donc sur un front de 37 kilomËtres, avec un total
de 40 divisions. Ce dernier chiffre est d'ailleurs suscep-
tib e d'une notable augmentation, si, comme j'en ai
234


Go up to Top of Page