University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 14 (1922)

Chapitre LXII: La Bataille de la Somme,   pp. 184-[212] PDF (33.5 MB)


Page 207


BATAILLE DE LA SOMME
LE VILLAGE D'HARDECOURT ENLEVS PAR LE 2oe CORPS FRAN«AIS (8 JUILLET
i9i6)
  Fayolle rassemble toutes ses forces pour une
manoeuvre d'ensemble' qui a pour objet de
prendre l'ennemi dans une double attaque ý
front renversÈ. Il s'entend, d'ailleurs, pour
mener cette opÈration de grande envergure,
avec la 1oe armÈe qui l'appuiera vers le sud.
Ainsi, tandis qu'au nord de la Somme son
20e corps, en liaison avec l'armÈe britannique,
attaque en direction nord-sud vers Guillemont
et Combles, tandis que son 35e et 1ercorps colo-
nial, appuyÈs par la ioe armÈe, font face au
sud avec objectifs Villers-Carbonnel et Berny-
en-Santerre, il travaille ý se donner de l'air
dans toute la rÈgion qui entoure PÈronne:
c'est que cette ville, consolidÈe par la ter-
rible position du Mont-Saint-Quentin, doit
devenir le pivot de toute la manoeuvre dans le
nord. Une sÈrieuse attaque d'artillerie est
organisÈe : les lignes ennemies ont dÈjý reÁu,
en
artillerie et en personnel, des renforts venant de
Verdun. Le Mont-Saint-Quentin tonne de tous
ses canons. L'attaque d'infanterie a lieu le 20.
Grand succËs pour le 20e corps, qui dÈbouche
jusque sur Maurepas, tournant Combles et
menaÁant Ginchy de concert avec l'offensive
britannique qui malheureusement Èchoue de-
vant Guillemont. Tout au sud, le 35e corps a
atteint ses objectifs en arrivant aux abords de
Soyecourt, DÈniÈcourt et Vermandovillers.
Mais, au centre, le Ier corps colonial n'a pas
suivi le mouvement, ses tirs Ètant empÍchÈs
par les brouillards de la Somme.
  Du I5 juillet jusqu'au 30 juillet, les Anglais
avaient, de leur cÙtÈ, repris la lutte pour la
crÍte, et c'est ici qu'il faut les suivre pour voir
d'ensemble les rÈsultats obtenus pendant cette
bataille ý forme larvÈe qui se prolonge depuis
un mois.
  Au fur et ý mesure qu'il s'avanÁait vers la
crÍte principale et sur la route de Bapaume,
Douglas Haig sentait le dangre de constituer
207


Go up to Top of Page