University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome 15 (1923)

Chapitre LXIX: Les objectifs limités,   pp. 213-252 PDF (30.8 MB)


Page 213


CHAPITRE LX1X
                      LES OBJECTIFS LIMITSS
Nouvelle politique de la guerre. - La doctrine de PÈtain. - Attente-et
objectifs limitÈs. - La prÈparation
    des moyens. - Projets et dÈtermination offensive du marÈchal
Haig. - L'ÈtÈ de 1917 sur le front
occidental: Messines. - Le Mort-Homme. - La bataille des Flandres. - L'automne
1917: La bataille
                                      de La Malmaison.
             E dÈveloppement de la grande
             guerre aprËs l'offensive d'avril
     I       *10I9I7 forme un tout o~ les
               divers fronts, les diverses inter-
               ventions sont, plus que jamais,
               Ètroitement solidaires. Il fau-
               drait avoir simultanÈment prÈ-
               sentes ý l'esprit toutes les cir-
               constances proches et loin-
               taines qui conditionnent cette
       I 1,2  nouvelle phase de la guerre
               effondrement du front russe,
entrÈe en guerre de l'AmÈrique, affaissement
moral de l'Allemagne, rÈsultats de la propa-
gande dÈfaitiste chez les alliÈs, dÈcouragement
de l'Autriche-Hongrie, diminution des effec-
tifs, accroissement du matÈriel, modification
dans les hauts commandements, blocus, guerre
sous-marine, finances. Tout joue en mÍme temps;
ces causes et ces effets agissent les uns sur les
autres et pËsent sur les dÈterminations des
gouvernements et des chefs. Ils ont h'te d'en
finir; ils sentent que les peuples n'en peuvent
plus; et il leur est impossible de faire un pas;
ils sont comme frappÈs d'une paralysie momen-
tanÈe, tandis qu'ils explorent avec une ardeur
passionnÈe les horizons contrastÈs d'o~ peut
surgir la victoire.
  Ces dispositions gÈnÈrales crÈent une poli-
tique de guerre renouvelÈe et qui a un puissant
caractËre d'invention et mÍme d'originalitÈ.
La stratÈgie et la tactique se transforment;
elles deviennent plus prudentes, plus lentes,
plus courtes d'haleine, mais surtout aussi plus
Èconomes du sang du soldat. Grand progrËs !...
Mais ces efforts renouvelÈs aboutiront-ils ý
temps ? Toute la question est lý.
  Le protocole interalliÈ du 4 mai, sur les
obj ectifs limitÈs, que venaient de signer le gÈnÈral
Nivelle et le marÈchal Haig, instaurait prÈci-
sÈment cette doctrine stratÈgique nouvelle.
InspirÈe par le gÈnÈral PÈtain, elle ne pouvait
logiquement Ítre mise en pratique que par
lui-mÍme: aussi, le I5 mai, les pleins pouvoirs
lui avaient-ils ÈtÈ confiÈs par sa nomination
au commandement en chef.
LE GSNSRAL PETAIN          Reconnaissons,
ET LA POLITIQUE          d'abord, que    ces
DE RENFORCEMENT          formules nouvelles
ET D'ATTENTE             se dÈgageaient de la
nÈcessitÈ mÍme. Le gÈnÈral Nivelle avait
dit
213
I8
TOME XV, - Fasc. 1Ó4-195.


Go up to Top of Page