University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Bulletin de la mission laïque Française
(1917)

Le "chiffon de papier" et ses antécédents,   pp. 27-29 PDF (1.5 MB)


Page 29


f:  a:00teui'  f  L00f '&  b: f e~t:::'i   q   a :vit:::  :
Part;, le r7 f*rier x
er le corollaire suivant a votre article
papier w.
se Fr~d~ric-!Gui~laume IV, apres avoir dissous  '
Accepter une constitution, dit en repoussant le
:  Je ne veux pas que ce  chiffon de papier:
t j'6mane, et mon peuple w. La phrase est histo -
gn~e aux archives de la chancellerie a-Berlin.  72.
a 6tucider les historiens futurs
a l'Allernagne, et dont je ne puis, i cause de'
assur6 que c'est Guillaume' II lui-m6me qui, se
ot de son arriere-grand-oncle, a, le premier  :
en de papiaer en s'entretenant avec Bethmann-
neutrality de la Belgique signee par la Prusse.
urs t - personne ne l'ignore en Allemagne 0--A
eaiser et son valet d'Etat le plus soumis, n'aurait-
n avec 17ambassadeur d'Angleterre, que rdp ter
ar son maitre. Ainsi la paternitd de a chiffon de
tre, un jour, ddsavoute par Bethmanr, dont le'
ent l'impunit6 du vrai coupable.
Is, il y aura lieu de ddgager, apres la guerre, de
Xs a enfouies Guillaume II!X0: ::0:
MARCRI BARRIt-RE.       X \
-ca-:- fc-Ure les noms, mwont, assur,6 que c7efst Guillauime II lui-66me
:qui, se
X rappelant sans doute le mot de son arriere-grand-oncle, a, le Spremier
 :
-.;*ppy~leFression chiffion de papier en s'entenatvc  e-hn-;:.
-;--1 Hll:weg, de la garantie de neutrality de la' Belgiqlue sig nee par
la Pruss.i:
:o cheancelier qu; n'a toujours dt6- personne ne l'ignore en Allemagne:0
- - quele gramophone du Kaiser et son valet d'Etat le plus soumisn-uat0;;
do 0 ne fait, dansD son entretien avec 17ambassadeur d'Angleterre, que r~piter0
--
-   le qualificatif a lu; soufld par son mal'tre. Ainsi la paternitd de a
chiffn: de :::
O: ;fapier it sera-t-elle peut-6tre, un jour, ddsavoube par Bethmanp, dont
le't
: silence a~ssure pour1  l  moet I'impunit6 du vrai coupable.* 0--
-:  Que de vdritds, d'ailleurs, il y aulra lieu de ddgager, apres la guerre,
de-0:\
-vJ flabtme de mensonges oui les a enfouies Guillaume It           : ::0-f
:;0; Votre   ddvou6,                  -.  .-=>                    00-
.D 0 7 f \                     ~~~~~~MARCEL BARRIt:RE.   , ;0--
w U -    s:E       ' - \ f            L ??d   C       :t -  ) be        
     s             U 7      F          ;   D .      -                   
            -
.4
It
I      I  i   ,  f "  
1: -  - - . , k
I Sutt


Go up to Top of Page