University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Bulletin de la mission laïque Française
(1917)

Les soldats de la "kultur",   pp. [1]-13 PDF (6.1 MB)


Page 12


i
VLLIiU4 bE LA MtSSIO
- WZ    * -<i Cegue nous voyyions i Ale
SMOnd& tragwdie, une petite partie de 1'
r*-ions de la Turquie.
.. Les ing6nieurs du chemin de fe
*..J^5wus sz    MUIA VVGUL IencnULMe sur leur route les caravanes dt
d&portis apportaient des r~cits beaucoup plus affreux.
L'un d'eux (M. Greif, Alep) racontait que le long de la chausske di -
tchemin de fer, vers Tell-Abiad et .Ras-ul-Ain, des cadavres nus de femmes
viol~es 6taient ktendus en masse.
Un autre (M. Spiecker, Alepi, avait vu les Turcs attacher ensemble des
hommes arm6niens, tirer dans le tas des coups de fusil et s'dloigner en
riant, tandis que leurs victimes mouraient lentement dans d'horribles con-
vulsions.
Un Allemand que je connais vit, pres d'Urfa, des centaines de paysannes
chr~tiennes obligies par des soldats turcs a se mettre nues, et, a la joie
des
soldats, durent, pendant des jours, marcher ainsi a travers le desert, par
40
degr~s de chaleur.
Un ecclsiastique catholique allemand affirme qu'Enver pacha a d~clard
A I'envoy6 du pape qu'il ne s'arrdterait pas v tant qu'un seul Armnnien warit
on v i. Le but eat i'eWtermination de tout un peupke *, conclut de mrme le
docteur Niepage, appuyd d'autres fonctionnaires allemands, ainsi qu'il a
soin d'en prendre acte pour notre edification.
Le consul allemand d'Alep iremplac6 par son collegue d'Alexandrette)
mIa dkclar6 que l'ambassade d'Allemagne avait requ de nombteux rapports
des consulats d'Alexandrette, d'Alep et Mossoul. II m'engageait a les com-
pleter par le recit de ce que j'avais vu moi-m~me et me promettait de faire
parvenir mon rapport i Constantinople.
Le consul Hoffmann compl~ta mon rapport pajr des photographies
prises par lui-m~me et qui repr~sentaient des monceaux de cadavres, au
milieu desquels se trainaient des enfants encore en vie...
Le consul allemand de Mossoul raconta en ma presence, au casino
allemand d'Alep, qu'en venant de Mossoul i Alep, il avait vu, en plusieurs
points de la route, tant de mains d'enfants coup~es qu'on aurait pu en
paver la route.
D'autres faits, pires encore que les exemples que nous donnons, sont
consign6s dans de nombreux rdcits des consulats allemands d'Alexan-
drette, Alep et Mossoul, qui ont &td envoyds a l'ambassade.
L'opinion des consuls aligmands est qu'un million d'Arm~niens ont
pdri dans les massacres de ces derniers mois. La moiti6 au moins sont des
femmes et des enfants, tu~s ou mort de laim.
Le but est l'extermination de tout un peuple.
Ta alim et aburan - c'est I'enseignement des Allemands-s, dit le simple
Turc a ceux qui lui demandent quels sont les instigateurs de ces forfaits.
Les Turcs plus cuItivcs admettent que, m6me si le peuple allemand
blame les cruautes, le Gouvernement allemand ne fait rien pour les emp&cher.
Dans les mosqu~es, les mollahs disent que ce n'est pas la Porte qui a
ordonna les cruautis envers les Arm~niens et leur extermination, mais les
.:officiers allemands.
0


Go up to Top of Page