University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome, 14 (1922)

Chapitre LX (suite)/ Le front occidental en 1915/ La guerre des tranchées,   pp. 1-[58] PDF (33.5 MB)


Page 17


LE FRONT OCCIDENTAL EN I9i5. - LA GUERRE DE TRANCHSES
UNE BATTERIE DE 75 POUR TIR CONTRE AVION
la prudence dont il n'avait cessÈ de faire preuve
dans ses rapports avec French, obtenaient au
gÈnÈral Joffre cette nouvelle confirmation dans
la situation Èminente que lui reconnaissaient
les AlliÈs.
LA PREPARATION          DÈcidÈe   dans   son
DE LA BATAILLE      principe, la bataille en-
DE CHAMPAGNE          tre  dans   la   phase
prÈparatoire. Castelnau fait, le 2i juillet, les
propositions suivantes   L'objectif essentiel
des opÈrations du G. A. C. est de crÈer une aile
dans le dispositif ennemi appuyÈ au Rhin et ý
la mer, c'est-ý-dire de rompre le front adverse et
d'en repousser les dÈbris assez loin pour nous
assurer une zone de manoeuvre. ª La 4e armÈe
(de Langle de Cary) et la 2e armÈe (PÈtain),
dont la ligne de dÈmarcation passe ý l'ouest de
Perthes, doivent donc attaquer ý fond et Joffre,
qui approuve le plan de Castelnau le 25 juillet,
insiste sur le caractËre dÈcisif des opÈrations
ToME XIV. - FasC. 170-171.
  prochaines. Il faut, explique-t-il, dÈpasser, d'un
  seul coup, l'ensemble des organisations enne-
  mies; l'attaque doit Ítre puissante et soudaine;
  elle doit Ítre menÈe sur un front suffisamment
  large pour que les rÈserves allemandes ne puis-
  sent intervenir ; il n'y a pas de limite ý la pro-
  fondeur de la rupture, et des divisions supplÈ-
  mentaires seront envoyÈes pour l'exploiter ; il
  faut dÈvelopper l'ardeur offensive, faire accom-
  pagner l'infanterie par l'artillerie de campagne
  et l'artillerie lourde mobile, faire progresser la
  cavalerie sur les talons)ª de l'infanterie et
  atteindre jusqu'aux batteries lourdes ennemies.
    Le terrain ý amÈnager, les troupes et le matÈ-
  riel ý amener, une masse Ènorme ý Èbranler,
ce
  fut, pendant plus de six semaines, une acti-
  vitÈ intense en Champagne. Il n'y avait que
  7 divisions en ligne; il en arriva progressive-
  ment 20 nouvelles, de maniËre ý constituer la
  2e armÈe avec 13 divisions et la 4e armÈe avec
  I4 divisions; dans chaque armÈe, 9 divisions
17
                                        2


Go up to Top of Page