University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome, 1 (1915)

Chapitre VII/ Les puissances européennes: l'Autriche-Hongrie,   pp. 153-[171] PDF (10.0 MB)


Page 164


HISTOIRE ILLUSTREE, DE LA GUERRE DE 1914
  Il est impossible de faire abstraction, dans
le rÈpertoire des forces qui animent l'Au-
triche et peuvent influer sur son avenir, de
l'ÈlÈment juif. Les juifs ne sont pas dÈnombrÈs
ý part, en Autriche-Hongrie, et ne forment pas,
ý proprement par-
1er, une nationalitÈ
ni une race; mais ils
sont deux millions
et ils ont leur forma-
tion propre, leur vie
ý part, leurs aspira-
tions particuliËres;
lsmexercent sur l'es-
prit public, sur la
presse, sur l'admi-
nistration, une in-
fluence considÈra-
bler et, soit par
les passions qui les
animent, soit par
celles  qu'ils pro-
voquent, ils peu-
vent devenir, un
jour, l'explosif dÈ-
terminant, dans un
empire o~ les puis-
sances  de  rÈsis-
tance  sont dÈjý
compromises.
  La   question
juive  n'est  pas
uniquement ans-
tro-hongroise, son
caractËre est d'Ítre
Èminemment inter-          -
national, car   le           LEPRU
juif, qui ne peut               EN COSTUME DE
s'assimiler complË-
tement nulle part, est chez lui partout.
  NÈ dans la souffrance, il la fuit touj ours et
pourtant -n'a su, nulle part, saisir le repos.
Le juif est nomade, il appartient ý une tribu,
il agglomËre ses tentes les unes contre les au-
tres aux portes des citÈs, mais il les lËve au
premier signal. Sa religion est un pacte d'as-
'R
cH]
surance mutuelle avec Dieu ; son esprit est
toujours dans l'avenir: spÈculateur, mais nul-
lement mystique, il est, au contraire, pratique
et rÈaliste, car il combine toujours son propre
salut ou le salut de sa race. Pour allÈger son
                           bagage, il a crÈÈ,
                           d'instinct, la va-
                           leur mobile ou
                           mobiliËre ª qu'il
                           peut cacher facile-
                           ment et emporter
                           avec lui. Inquiet,
                           nerveux, il s'at-
                           tache peu   et se
                           retrouve,  facile-
                           ment et par gost,
                           le nomade   origi-
                           naire. Lý  o~   il
                           passe, il agite, il
                           excite, il anime
                           misais il passe. Il y
                         a un dicton:  Le
                           juif est le sel de
                           la terreª); on ne
              mÍme enCote  af vit pas exclusive-
                           ment de sel.
                             Les pays alle-
                           mands sont, pour
                           le juif venu   de
                           l'Est, la premiËre
                           Ètape ; il s'y fixe-
                           rait volontiers, s'y
                           assimilerait aisÈ-
                           ment, mais l'ÈlÈ-
                           ment germanique,
                           en Autriche sur-
      AN«OIS-JOSEPH       ~~tout, ne selaisse pas
~AN«OSE-TYOLIEN            gagner ý de trop in-
                           times familiaritÈs.
   MalgrÈ tout, dans l'empire, les chefs du
mouvement d'idÈes sont, le plus souvent, des
juifs. Il en est ainsi en BohÍme, en Hongrie,
mÍme en Croatie. A la fois bienfaisant et dÈlÈ-
tËre, libÈral et conservateur, initiateur et
corrupteur, l'ÈlÈment juif pourrait avoir un
jour sur les destinÈes de l'Autriche-Hongrie
t>


Go up to Top of Page