University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Bulletin de la mission laïque Française
(1917)

Les soldats de la "kultur",   pp. [1]-13 PDF (6.1 MB)


Page 13


BULLETIN DE LA -MISSION LAIQUE FRANWAISE
13:_
pectacles auxquels on assiste ici depuis des mois resteront en -
f-it, dans le souvenir des peuples orientaux, une tache de honte sur l'ecus-
son allemand.
Nous n'arriverons pas i deraciner l'idee des Turcs que l'Allemagne a
organis6 les massacres si nos diplomates et nos officiers ne prennent pas
une attitude 6nergique.
M. Niepage enregistre ces paroles d'un major turc (en I9I5): £ Nous'
sommes tres fiches contre les Allemands de ce qu'ils agissent ainsi. Le chef
d'Xtat-major gentral est allemand, Von der Goltz est commandant, et il y
a
tant d'officiers allemands dans notre armee ! Notre Coran ne permet pas
des traitements tels que ceux qu'on inflige maintenant aux Armeniens. Ce
n'est pas moi seulement qui le dit, c'est tout le monde.
Nous savons, 6crit le docteur Niepage, que l'ambassade allemande &
Constantinople a k6 renseign~e sur tout par ses consuls. Mais comme il
n'y a eu jusqu'ici aucune modification dans les procedes de deportation,
notre conscience nous oblige a ecrire ce rapport.
L'auteur de ce rapport n'admet pas quc, si le Gouvernement allemand
avait eu la ferme volonte d'arreter ces executions au dernier moment, il
n'aurait pas pu rappeler le Gouvernement turc a la raison.
Sur la complicite de la presse allemande, aucun doute n'est possible.
Comment s'expliquer que seules les nouvelles donnees par les journaux
allemands mentionnent seulement que des Armeniens ont et arretes comme
espions ou comme traitres et ont &6 justement et legalement fusilles
?
Les Otages en Roumanie
z Le Gouvernement allemand a arrete, a Bucarest, un grand nombre
de notables, qu'il tient enfermes, non pas qu'ils soient accusds d'avoir
commis une infraction quelconque, mais -uniquement comme otages. Le
prdtexte de ces arrestations serait que le Gouvernement royal, lors de
l'entree de la Roumanie en guerre, aurait interne les sujets allemands males
se trouvant en Roumanie. Or, cet internement est reciproque, parce que le
Gouvernement allemand a 6galement interns les sujets roumains se trou-
vant en Allemagne. Cet internement des suiets strangers que tous les Etats
bellig~rants pratiquent, ne devrait constituer ni une raison ni une explica-
tion pour l'arrestation des Roumains se trouvant, comme de droit, sur le
sol de leur patrie, lorsque les armees allemandes ont envahi la portion du
sol
national sur laquelle ils etaient ktablis. L'arrestation par les Allemands
des
notables de Bucarest n'a donc aucune justification d'aucun genre: elle est
tout simplement une des nombreuses violations de toutes les regles du
droit entre peuples civilis6s, comme de tous les pr6ceptes de morale et
d'humanite qui ont distingue la conduite du Gouvernement et des armees
allemands. La Roumanie, pour le moment, ne peut que protester contre cet
abus. de la force. Elle demandera a temps toutes les compensations qui lui
sont dues pour les actes illegaux du gouvernement imperial v.
Protestation du Gourernement Roumain.
:w0 P


Go up to Top of Page