University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Bulletin de la mission laïque Française
(1917)

Les troupes de couleur et l'Allemagne,   pp. 25-26 PDF (1018.8 KB)


Page 25


aice blanche est diminue;- et ce n'est pas les crimesw
use; des soldats de couleuir combattent dans les rangs
feinte ala citvilisation que le) Gouverntement allemand  :
in de} sesf~orfaits. MJ-1.\. Boisneuf, Candace et Diagne,
'v R cette nouvelle hypocrisie des agents serviles du
nulle pudeur.
ndis qul'il resvait de courber l Europe sous IC joug
avenement du ( V~eutchland uiber alles ,, I'empereur
de distraire l'attention des futures victimes de la
nongant le A p~ril jaune
xupes de couleur dans ies rangs de l'armee frangaise '
ouveau p~ril : le peril noir.
es du droit international et de la civilisation, de la --
[u prestige de la race btlanche, le Gouvernement de
apier >,, fait au jourd'hui grief a l'Entente d'utiliser
rsur les champs de bataille europeens et d'avoir
lonies.
note diplomatique adressee aux neutres, par ;le
d, a propos de ses demarches pour la'paix, nous
e- l'Entente, le grief suivant :
4i des troupes de couleur en Europe et l'extension
olonies africaines qui s'est produite contrairement
:qui diminue le prestige de la race blanche dans;
ne sont pas moins inconciliabl~es avec les princi-pls
tde la civilisation ....... *,. :
nent tout a fait conforme aux principes du droit:
ivilisation supe'rieure et on ne peut plus avrantageui
race blanche que les manoeuvres inqualkfiables  >3
4ds, dans certaines colonies frangaises, ou. anglaises
onies A se revolter contre leur metropole et pousser : 0
ination des blancs eussent abouti. Cela CuM 6te de.0
-prdsentants les plus qualifi6s et autorises de' Ia ;
erient frott6 les mains de satisfaction en criant:
he entreprise ait 6choue lamentablemnent,. comme <
tenre dont l'Allemagne- croyait'le succes assurd en;;: ;
oyalisme :des-Golonies ait ite k la hauteur -de: celui l0^
tnces de. la. a kultur a n~en peuvent cacher ni'le~ur 0-
IS contenter de r~pondie a ceux qui, en ce moment: x;
bles ndgriers vis-A-vis des bladncs, que le 'sort des; :
;oirem ent sous leur odieuse- dominatiod, que --cetWi-;-
: d~es Allies et c'est unte atteinte ala citvilisation que le) Gouverntement
allemand  :
2-::::dinonce au monde, temoin de} ses forfaits. MJ-1.-. Boisneuf, Candace
et Diagne,
0-Ont iloquernment repondul R cette nouvelle hypocrisie des agents serviles
du
Kaiser que Marrcte plus nulle pudeur.
Avant la guerre, tandis qu'il revait de courber l[Europe sous IC joug
allemand et prbparait l'avenement du  l )eutchland uiber alles , I'empereur
Guillaume II essayait de distraire l'attention des futures victimes de la
barbarie teutonne en 'dnonqant le A p~ril jaune )
La presence des troupes de couleur dans les rangs de l'armee frangaise
a rdvel6 au Kaiser un nouveau p~ril: le peril noir.
'Au nom des principes du droit international et de la civilisation, de la
sauvegarde ndcessaire du prestige de la race blanche, le Gouvernement de
Berlin du " chiffon de papier >, fait aujourd'hui grief a l'Entente
d'utiliser
des troupes de couleur sur les champs de bataille europeens et d'avoir
4tendu la guerre aux colonies.
Dans la deuxieme note diplomatique adressee aux neutres, par le
Gouvernement allemand, a propos de ses demarches pour la'paix, nous
relevons, en effet, contre l'Entente, le grief suivant:
x De m~me, I'emploi des troupes de couleur en Europe et l'extension
-de la guerre dans les colonies africaines qui s'est produite contrairement
Aux trait~s existants et qui diminue le prestige de la race blanche dans
eette partie du monde, ne sont pas moins inconciliables avec les principes
du droit international et de la civilisation... ,.
II eiat dt6 dvidemment tout a fair conforme aux principes du droit
international et d'une civilisation superieure et on ne peut plus avantageuli
pour le principe de la race blanche que les manoeuvres inqualkfiables
-ourdies par les Allemands dans certaines colonies frangaises ou anglaises
pour determiner ces colonies A se revolter contre leur mdtropole et pousser
les indigines a l'extermination des blancs eussent abouti. Cela eut te de.,
-bonne guerre. Et les representants les plus qualifies et autoris~s de la
:science allemande se seraient frott6 les mains de satisfaction en criant
Gott mit uns!
Mais que cette lhche entreprise ait 6choue lamentablement,. conmme
-toutes celles du m~me genre dont l'Allemagne- croyait 'le succes assure
en
Europe m~me; que le loyalisme des-Colonies ait e k la hauteur de celui
d. - a m~ttopole, les princes de la £ kultur a n'en peuvent cacher
ni leur
'dpit ni leur colre.
Nous pourrions nous contenter de r~pondre a ceux qui, en ce moment,
se comportent en v~ritables ndgriers vis4-vis des blancs, que le sort des;
armes a jetds tres provisoirement sous leur odieuse dominatioi, que - cet
te0


Go up to Top of Page