University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Hanotaux, Gabriel, 1853-1944 / Histoire illustrée de la guerre de 1914
Tome, 1 (1915)

Chapitre VII/ Les puissances européennes: l'Autriche-Hongrie,   pp. 153-[171] PDF (10.0 MB)


Page 153


CHAPITRE VII
LES PUISSANCES EUROPSENNES:
                L'AUTRICHE-HONGRIE
Ce qu'es! l'Autriche. -- NationalitÈs diverses.  - Le dualisme.
         Les Slaves de l'Empire. - L'Empereur.
             PR»S avoir essayÈ de mettre
             en prÈsence l'Allemagne et la
         8    France dont l'antagonisme, en
              cas  de guerre   europÈenne,
              Ètait inÈvitable, nous allons
              passer en revue les puissances
              (lui devaient Ítre, un jour, ý
              peu prËs fatalement entraÓnÈes
              dans le conflit: du cÙtÈ de
              l'Allemagne, l'Autriche-Hon-
              grie et la Turquie; de l'autre
              cÙtÈ, la Russie, l'Angleterre,
puis la Serbie, la Belgique, le Japon, enfin les
principales puissances neutres, l'Italie, la
Roumanie, la Bulgarie, la GrËce.
  Quand nous aurons indiquÈ leur situation,
leurs tendances, leurs forces, nous envisage-
rons la situation internationale en Europe et
hors d'Europe, au moment o~ s'ouvre le grand
drame europÈen.
  Une telle guerre n'est pas un accident, c'est
une rÈsultante. L'humanitÈ Ètait sans doute
arrivÈe ý une heure o~, du fond de son instinct et
de sa conscience, elle devait risquler, sur elle-
mÍme, cette opÈration sanglante, pour aborder
avec une force rÈgÈnÈrÈe ses nouvelles destinÈes.
  Je dirai, d'abord, les puissances alliÈes de
l'Allemagne, celles qui sont appelÈes ý partager
son sort et qui l'entraÓnent dans l'abÓme o~,
mÍme avant la guerre, leur place Ètait dÈjý
marquÈe : la Turquie et l'Autriche-Hongrie.
  On a souvent citÈ le mot d'Albert Sorel:
 Voilý un siËcle que l'on travaille ý rÈsoudre
la
question d'Orient. Le jour o~ l'on croira l'avoir
rÈsolue, l'Europe verra se poser inÈvitablement
la question d'Autriche. ª
  Albert Sorel n'allait pas jusqu'ý prÈvoir que
les deux questions se poseraient simultanÈment.
CE QU'EST        Je n'Ètonnerai personne en
L'AUTRICHE disant que la situation de
l'Autriche-Hongrie est le noeud actuel de l'his-
toire europÈenne.
  Bien entendu, toute l'histoire europÈenne
n'est pas renfermÈe dans les limites de l'empire
des Habsbourg. Mais, selon les solutions qui
seront obtenues sur ce domaine, la stabilitÈ de
l'Europe sera confirmÈe ou continuera ý Ítre
indÈfiniment ÈbranlÈe.
  Krones, en terminant son importante His-
toire de l'Autriche, dit:  L'Autriche n'est
rien autre que l'Autriche, une neutralisation
d'ÈlÈments divers par et au moyen de la dy-
nastie et de la puissance des intÈrÍts. ª
  Cet Ètat de choses trouve sa force et sa durÈe
dans la souplesse. Aussi, a-t-on dit avec raison
que les monarques austro-hongrois sont des <(ar-
tistes-nÈs); ils doivent recourir sans cesse aux


Go up to Top of Page