University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
Link to University of Wisconsin Digital Collections
The History Collection

Page View

Bulletin de la mission laïque Française
(1917)

Les déportations et le travail forcé,   pp. 14-24 PDF (5.0 MB)


Page 14


Jls comptaient au debut deporter jusqu'a IO1.O00  hommes, mais les
victoires austro-allemandes en Roumanie firent qu'on se borna a d~porter
ou i interner une quarantaine de mille serbes. Partout en Serbie on voyait
des d~tachements de soldats rafer et emmener des groupes de gens Ages
de plus de quinze ans. Les d~port~s miles furent charges sur des p~niches
et des bateaux-chalands pour otre transportes a Linz sur le Danube. Une
partie de ces malheureux fut me me envoyve sur le front italien pour y faire
des tranchkes. Les femmes ne furent pas dpargndes ; elles aussi furent
Udporttes, inais on leur accordait le privilege de voyager en chemin de fer.
A Belgrade, ce fut une veritable chasse a l'homme; les soldats op~raient
des rafles dans les rues de Belgrade, et !es pauvres gens 6taient obliges
de
se r fugier dans les caves pour 6chapper a ces poursuites.
a Les dtport~s furent internds dans des camps de concentration, pour
la plupart en Hongrie. A Nezsider, il y a une forte colonie de d~port~s de
tout Age et des deux sexes, internbs ensemble dans les pires conditions
hygiiniques. A Heinrichsgrun, outre les prisonniers de guerre, il y a des
internes de i5 a 8o ans. Les mieux portants doivent travailler et regoivent
un quart de miche de pain par jour, tandis que ceux qui sont absolument
incapable de faire quoi que ce soit restent enferm~s dans les baraques et
n'ont qu'un huitieme de miche de pain. A Achach, it y a ~galement des
internds, parmi lesquels un ancien ministre et plusieurs hauts fonction-
naires. Ils repoivent pour tout aliment une miche de pain pour quatre per-
sonnes et un peu de betterave cuite. A Nagymegyer, il y a un grand
pombre d'enfants serbes internes, et a Brauneuer se trouvent 1.58o petits
gar~ons serbes.
A Les conditions hygi~niques sont telles, qu'avec un regime de nour-
riture insuffisant, les organismes, deja kpuisds, succombent facilement aux
maladies. Les enfants sont encore les plus 6prouv~s, leur organisme n'atant
pas assez rtsistant aux privations et aux maladies
(Le Temps).


Go up to Top of Page